19.2 C
Casablanca
13 avril 2021
FLOTOMOBIL
Nouveautés
De légers ajouts cosmétiques sur sa silhouette et surtout une nouvelle motorisation, l’Alfa Giulietta est passée par la case restylage pour deuxième fois de sa carrière. Il le fallait bien pour lui permettre de conserver une certaine attractivité dans le segment très disputé des compactes.

De légers ajouts cosmétiques sur sa silhouette et surtout une nouvelle motorisation, l’Alfa Giulietta est passée par la case restylage pour deuxième fois de sa carrière. Il le fallait bien pour lui permettre de conserver une certaine attractivité dans le segment très disputé des compactes.

Par David Jérémie – Novembre 2017

Apparu en 2010, la Giulietta a permis à Alfa Romeo de reconquérir le segment des compactes. Succédant à la 147, ses lignes racées et ses moteurs de caractère, dont une version Quadrifoglio Verde de 240 chevaux, ont vite conquis le cœur des «alfistes». S’en est suivi un premier restylage en 2013 s’articulant notamment autour de nouvelles motorisations diesel aux performances affinées. Et ne voilà-t-il pas que la marque au trèfle a redonné à sa compacte courant 2016 un second restylage axé, une fois de plus, sur la technique et beaucoup moins sur la cosmétique. Il faut dire que la Giulietta, au même titre que la citadine Mito, ne sera pas remplacée, du moins dans un avenir proche. Ainsi, Alfa Romeo est entrée dans une phase de renouvellement et de repositionnement, capitalisant sur une gamme de nouveaux modèles dont une berline (la Giulia) et un SUV (Le Stelvio), une gamme de véhicules qui s’étoffera. L’objectif étant de proposer une alternative crédible face aux références allemandes dans la catégorie premium. Est-ce à dire que la Giulietta ne mérite pas le détour ? Bien au contraire, sa ligne sensuelle et son caractère bien trempé, qui n’ont tous deux pas pris une ride, en font une compacte toujours bien dans l’air du temps.

Tout dans l’élégance

Il faut se pencher d’assez près pour apprécier les principales modifications esthétiques de la Giulietta. On recense une nouvelle grille de calandre en nid-d’abeilles, des inserts sur le spoiler avant et des optiques subtilement redessinées. Ajoutez à cela de nouvelles jantes en alliage et des sorties d’échappement au design plus stylé. L’ensemble a le mérite de distiller à cette compacte une silhouette plus dynamique. Pour ce qui est de l’habitacle, les changements ne sont pas très importants également ; on note la présence d’un nouveau revêtement plus qualitatif sur la planche de bord et de nouveaux habillages venant agrémenter la sellerie. Par ailleurs, la taille de l’écran tactile multimédia progresse sensiblement. Il intègre notamment le système Uconnect qui dispose notamment d’une connexion Bluetooth pour l’utilisation du téléphone mains libres et du streaming audio, d’une prise auxiliaire, d’un port USB et de commandes vocales.

Du nouveau sous le capot

La Giulietta étrenne exclusivement des motorisations diesel dont le nouveau 1,6 litre JTDM de 120 chevaux associé à une boîte de vitesses automatique à double embrayage et à six rapports. Une transmission qui peut fonctionner au choix en mode automatique ou séquentiel. Le passage des vitesses peut être activé manuellement via le levier central ou par l’intermédiaire des palettes situées derrière le volant. Côté performances, l’engin ne se fait pas prier avec une vitesse de pointe de 195 km/h sur circuit et un 0 à 100 km/h abattu en 10,2 secondes. Pour peu que l’on adopte une conduite empreinte de sagesse, ce bloc se montre économe en carburant avec une consommation moyenne de 3,8 litres aux 100 km. À noter la présence du sélecteur DNA, un système typiquement Alfa qui permet de sélectionner différents modes de conduite selon les goûts du conducteur… bref de quoi s’offrir quelques sensations fortes au volant. Outre le 1,6 litre diesel de 120 chevaux, on peut opter également pour le 1,6 litre diesel d’entrée de gamme qui délivre 105 chevaux ou le puissant 2,0 litres diesel de 175 chevaux. Aussi, la Giulietta qui ne fait pas l’impasse en matière d’équipements de confort et de sécurité. La finition d’entrée de gamme (baptisée justement «Giulietta») est largement étoffée (voir liste d’équipements). À moins de monter en gamme et d’opter pour la finition la plus huppée, dénommée «Super». À n’en point douter, l’Alfa Romeo Giulietta fraîchement restylée ne devrait pas avoir de mal à séduire la clientèle au regard de ses nouveaux atouts, au rang desquels sa silhouette élégante, sa liste de confort et de sécurité très étoffée et ses motorisations bien affûtées. Son tarif d’attaque pour les particuliers se négocie à 224 900 DH.

Fiche Technique

Appellation commerciale : Alfa Romeo 1,6 L JTDM 105 ch Alfa Romeo 1,6 L JTDM 120 ch Alfa Romeo 2,0 L JTDM 175 ch
Moteur: 4-cylindres en ligne 4-cylindres en ligne 6-cylindres en V
Cylindrée : 1598 cm3 1598 cm3 1956 cm3
Alimentation : Turbo diesel Turbo diesel Turbo diesel
Puissance/Couple : 105 chevaux/320 Nm 120 chevaux/320 Nm 175 chevaux/350 Nm
Catégorie fiscale : 6 cv 6 cv 8 cv
Vitesse maxi : 185 km/h 195 km/h 210 km/h
Boîte de vitesses : Man.6 rap Auto.6 rap Man.6 rap
Conso. moyenne : 4 l/100 km 3,8 l/100 km 4,3 l/100 km
Dimensions : 4,06 m/1,72 m /1,45 m 4,06 m/1,72 m /1,45 m 4,06 m/1,72 m /1,45 m
Volume du coffre : 350 litres 350 litres 350 litres

Finitions et équipements

Giulietta : 6 airbags, ABS, EBD, ASR, MSR, BAS, système DST et Q2 électronique, sélecteur du contrôle dynamique DNA, VDC, Hill Holder, climatisation, système Stop & Start, régulateur de vitesse, lèves vitres électriques avants et arrières, ordinateur de bord, radio écran couleur tactile de 5” avec système Uconnect et Bluetooth intégré, commandes au volant, jantes aluminium 16’’…

En plus sur Super : climatisation automatique bi-zone, jantes alliage de 17”, radar de recul, capteurs de pluie et de luminosité, rétroviseur intérieur photochromatique, rétroviseurs extérieurs rabattables électriquement, encadrement des vitres chromé, coques de rétroviseurs chrome satiné, sellerie spécifique en tissu…

Related posts

Maserati Ghibli: Affûtée dans les détails

David JEREMIE

BMW X2: Mélange des genres

David JEREMIE

Volvo XC60: Élève très appliqué

David JEREMIE

Laisser un Commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire Plus

Vous êtes prêt ! Inscrivez-vous à notre Newsletter

Découvrez la Newsletter FLOTOMOBIL

Chaque semaine retrouvez l'essentiel de l'actualité de la gestion des véhicules d'entreprises en vous inscrivant à la Newsletter FLOTOMOBIL :

Cette information ne sera pas partagée avec de tiers parties.