21.4 C
Casablanca
18 juillet 2019
FLOTOMOBIL

Assurance et garanties : Faîtes jouer la complémentarité

Assurance Gestion de flotte

Toute mise à disposition de véhicules dans le cadre de l’entreprise engage la responsabilité de l’employeur sur le volet sécuritaire. Une gestion de risque considérablement minimisée via les compagnies d’assurance. Si, comme l’impose la loi, tout véhicule en circulation doit s’affranchir de l’assurance obligatoire de responsabilité civile, les garanties complémentaires sont moyennement utilisées par la clientèle. Et pourtant, y souscrire s’avère déterminant.

Dans le cadre de la mise à disposition d’un véhicule d’entreprise, la législation impose (au même titre que les particuliers) une garantie minimale devant être souscrite, à savoir la responsabilité civile (RC).

Cette dernière a au moins le mérite de couvrir uniquement le conducteur s’il cause des dommages matériels ou corporels à un tiers. Mais en aucun cas, la RC ne couvre les dommages corporels et matériels causés à lui-même ou à son véhicule ni le chargement transporté.

Toutefois, en tant que salarié de l’entreprise et si le collaborateur est blessé dans l’exercice de sa fonction, il devrait être couvert et indemnisé par la législation liée aux accidents du travail.

La RC, et bien plus !

Il est donc fortement recommandé, pour ne pas dire nécessaire (car ce n’est pas une obligation) d’étoffer la RC, et donc, de puiser dans les garanties complémentaires. Certains professionnels du secteur s’accordent à dire que plus de 65% des véhicules sont uniquement assurés en RC.

«Les assurances obligatoires sont évidemment souscrites, mais les garanties complémentaires sont perçues comme accessoires, voire comme non indispensables», nous explique ce courtier en assurance.

Et à en croire les professionnels du secteur, les principaux freins à cette non-adhésion à ces garanties, qu’il s’agisse d’un particulier ou d’un professionnel, à la non-prise de conscience par certains de l’intérêt que peut représenter en cas de sinistre une complémentaire d’assurance.

Il faut y ajouter le fait que pour certains assurés, les garanties complémentaires sont jugées comme étant un peu chères.

Comme le soulignait récemment Jalal Benchekroun, Directeur général d’Atlanta Assurances, lors d’une conférence de presse : «Certains assurés sont conscients de l’importance des garanties complémentaires, mais ils veulent avoir une offre souple et accessible qui leur permettent d’acheter utile et selon leur budget».

Comme quoi, la sensibilisation sur les atouts des garanties complémentaires et le fait d’avoir à les vulgariser auprès de la clientèle sont autant d’opportunités pour les compagnies d’assurances.

Un potentiel que compte bien exploiter Atlanta Assurances qui a dégainé depuis peu, et c’est une première, une offre dite «à la carte», permettant à l’assurée de choisir une ou plusieurs garanties complémentaires, d’y souscrire à sa guise pour la durée qu’il souhaite (avec un minimum de 7 jours), et d’agrémenter ainsi sa RC.

«De nombreuses compagnies d’assurances proposent de multiples couvertures allant de la protection du patrimoine professionnel, des équipements et du matériel, à la couverture des salariés en cas d’accidents du travail, voire la retraite ou la maladie, en passant par l’hospitalisation».

Le minimum vital

Pour étoffer la RC, il est fortement recommandé de puiser dans les garanties complémentaires qui, dans le Royaume, ne sont pas assez sollicitées par les assurés.

Elles s’articulent globalement autour du collaborateur, du véhicule, des services et de certaines garanties adaptées à l’activité de l’entreprise, le strict nécessaire pouvant être contracté tant pour la sécurité du conducteur que pour celle de l’entreprise.

S’agissant du salarié, la garantie conducteur est primordiale. Si ce dernier est blessé dans un sinistre dans lequel il est fautif ou seul impliqué, cette garantie lui permet d’être indemnisé.

Ainsi, les frais médicaux, chirurgicaux, pharmaceutiques ou d’hospitalisation peuvent lui être remboursés.

La garantie dommage-collision couvre tous les dommages matériels subis par le véhicule, quels que soient le type d’accident ou la faute commise par le conducteur.

Par ailleurs, les complémentaires vols et incendies permettent de recevoir une indemnité égale à la valeur du véhicule en cas de sinistre, ou à une valeur précisée dans le contrat d’assurance.

Aussi, la garantie bris de glace couvre le plus souvent les dommages liés au pare-brise, aux vitres de toit ouvrant, aux glaces latérales, à la lunette arrière… Restent les garanties de services qui peuvent englober notamment la protection juridique, s’agissant d’une éventuelle défense pénale. Il faut y ajouter l’assistance permettant d’être dépanné, ou remorqué en cas de panne ou d’accident.

Faut-il préciser que certains assureurs proposent une garantie adaptée à l’activité de l’entreprise, comme l’assurance du transport des marchandises par voie terrestre qui couvre ce que convoie le véhicule sur le réseau routier marocain, ainsi que la responsabilité civile du conducteur vis-à-vis des marchandises qui lui sont confiées.

Des couvertures qui sont généralement accordées sous conditions, comme le fait que les véhicules doivent être bien sécurisés.

Des garanties pour l’entreprise

Outre les garanties complémentaires de base qui constituent de solides béquilles d’accompagnement en cas de sinistre, l’ensemble des compagnies d’assurances marocaines font réellement preuve d’innovation en matière de produits et de services.

Cette tendance est particulièrement visible s’agissant des entreprises de toutes tailles qui bénéficient de multiples couvertures allant de la protection du patrimoine professionnel, des équipements et du matériel, à la couverture des salariés en cas d’accidents du travail, la retraite, la maladie, en passant par l’hospitalisation….

Wafa Assurance propose à sa clientèle professionnelle l’offre «Wafa Pro» qui intègre une gamme complète de garanties censées prémunir les locaux professionnels, les marchandises stockées ou transportées, le matériel et le mobilier contre les risques de dommages, voire de pertes d’exploitation qui peuvent résulter à l’occasion d’un incendie, de dégâts des eaux, de vols…

Un produit qui permet aussi de se protéger contre les risques de responsabilités encourus lors de l’exercice de toute activité professionnelle. Une offre produit qui entend également assister l’assuré 24h/24 et 7 j/ 7, lui prodiguer gratuitement des conseils en ligne, lui mettre à disposition un constateur et lui faciliter les démarches liées à l’indemnisation.

La compagnie Sanad Assurances capitalise, entre autres produits, sur «Sanad Annakil», un pack qui assure tous les moyens de transport de marchandises.

Camions, tracteurs routiers et remorques sont couverts par la RC et intègrent d’office une garantie dommages-collisions. Il en va de même pour les marchandises transportées qui sont couvertes en fonction de leur valeur déclarée ou dans la limite du capital assuré.

Aussi, une couverture «transport national» ou «transport international» est également proposée aux entreprises. Le produit «Sanad Annakil» qui garantit aussi les biens en entrepôts et qui peut s’étendre jusqu’à la couverture des accidents du travail pouvant affecter le personnel salarié au service du transporteur.

L’étendue des produits est telle que certaines compagnies, dont Sanad Assurance, disposent également de solutions de gestion de flotte permettant de maîtriser les frais d’exploitation des véhicules et de gérer les comportements de conduite afin de réduire la sinistralité.

La gestion d’un parc automobile coûte cher et représente le plus souvent l’un des trois postes de dépenses les plus importants. Il va sans dire que, de la couverture des risques des dommages subis ou causés par des tiers, aux garanties pour couvrir les pertes d’exploitation, les contrats d’assurances même facultatives s’avèrent indispensables.

À retenir

  • L’assurance de Responsabilité Civile couvre les dommages causés aux tiers. En revanche, elle ne couvre pas les dommages matériels causés au véhicule responsable du sinistre (quelle qu’en soit la cause), et les dommages corporels causés au conducteur lorsqu’il est lui-même responsable du sinistre.
  • Il est aussi fortement recommandé de souscrire une garantie liée au conducteur afin de l’indemniser d’éventuelles conséquences corporelles, notamment lorsqu’il est responsable du sinistre et ainsi lui garantir une indemnisation en cas de décès, d’invalidité, de frais médicaux, d’hospitalisation…
  • Faire les bons choix de garanties selon l’activité de l’entreprise.

Articles Similaires

TCO L’outil indispensable pour gérer sa flotte !

David JEREMIE

Marché VO : La route est encore longue

David JEREMIE

Valeur résiduelle : Paramètre valorisant la revente

Houda TAZI

Laisser un Commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire Plus

Vous êtes prêt ! Inscrivez-vous à notre Newsletter

Découvrez la Newsletter FLOTOMOBIL

Chaque semaine retrouvez l'essentiel de l'actualité de la gestion des véhicules d'entreprises en vous inscrivant à la Newsletter FLOTOMOBIL :

Cette information ne sera pas partagée avec de tiers parties.