26.7 C
Casablanca
5 août 2021
FLOTOMOBIL
Essais
Du nouveau chez Audi qui a récemment renouvelé la famille A5. Une seconde génération qui, hormis le coupé, se décline en une version quatre-portes Sportback. Une déclinaison plus élégante et exclusive de la très conventionnelle berline A4 qui devrait séduire les adeptes du genre.

Par David Jérémie – Janvier 2018

Du nouveau chez Audi qui a récemment renouvelé la famille A5. Une seconde génération qui, hormis le coupé, se décline en une version quatre-portes Sportback. Une déclinaison plus élégante et exclusive de la très conventionnelle berline A4 qui devrait séduire les adeptes du genre.

On a aimé

  • Ligne élégante
  • Confort de roulement
  • Douceur mécanique

On n’a pas aimé

  • Garde au toit ar. juste

En règle générale chez Audi, on préfère ne pas trop bouleverser le design, mais le faire évoluer subtilement. C’est le cas avec la famille A5 avec une nouvelle silhouette qui peut sembler familière, comparée à celle de sa devancière. A vrai dire, c’est surtout sur le plan technique et technologique qu’elle a fait peau neuve. Un cocktail bien dosé qui devrait favoriser, sinon renforcer, son succès dans le Royaume. Dans le détail, la face avant affiche un regard plus aiguisé, grâce à sa nouvelle signature lumineuse à LED. Plus large et plus anguleux, le dessin de la calandre a évolué, lui aussi. De profil, les flancs sont beaucoup plus musclés et, comme de coutume, cette Sportback conserve ce fameux pavillon qui chute vers l’arrière et qui fait penser à un coupé. Faut-il souligner que les feux arrière sont dotés de la technologie «Full LED», en option, avec des clignotants dynamiques à l’arrière. Une foule de petits détails qui insuffle au modèle une allure plus élégante, mais surtout plus aérodynamique. Grâce à son empattement plus long et ses dimensions sensiblement accrues, les occupants disposent d’un peu plus d’espace avec, en prime, une présentation et une qualité de finition de très bonne facture. Seules les plus grandes tailles se plaindront de la ligne de toit fuyante qui sacrifie quelques millimètres à la garde au toit. L’environnement intérieur est strictement identique à l’A4 comme en atteste la planche de bord. Elle accueille un écran de 8,3 pouces qui gère notamment tout ce qui est info divertissement, interactions avec les smartphones et autres services connectés.

Liste d’équipements fournie

La liste d’équipements de confort et de sécurité de cette familiale sportive s’est étoffée. Dans le détail, trois finitions sont disponibles. L’entrée de gamme baptisée Premium intègre, entre autres, le MMI Radio plus avec lecteur CD et carte SD, l’interface Bluetooth, la climatisation automatique… Pour disposer des optiques «Full Led», y compris des clignotants dynamiques à l’arrière, ou du système d’information du conducteur avec écran couleur, il faudra opter pour la finition intermédiaire baptisée Prestige. C’était d’ailleurs notre version d’essai qui intégrait, entre autres, la climatisation automatique trois zones, la sellerie cuir ou l’ordinateur de bord à écran couleur. En revanche, les amateurs d’une ambiance plus sportive pourront se tourner vers la finition S-Line, la plus huppée, qui dispose à l’extérieur les pare-chocs avant et arrière sport, les diffuseurs d’air spécifiques, voire une carrosserie estampillée par endroit S Line.

Par rapport à sa devancière, la nouvelle A5 Sportback a légèrement grandi, mais elle s’est surtout allégée grâce à sa nouvelle plateforme.

Question d’efficience

L’efficience automobile, plus précisément le fait de produire le maximum de résultats avec le minimum d’effort, de dépense et d’énergie, occupe une place toute particulière chez Audi. Les groupes motopropulseurs qui viennent animer la nouvelle A5 sont censés offrir jusqu’à 17% de performance en plus avec 22% de consommation en moins. Aussi, l’importateur de la marque dans le Royaume propose pour l’instant sous le capot le 2,0 litres TDI de 190 chevaux, animé par une boîte de vitesses automatique à 7 rapports. A noter que la Sportback améliore grandement son aérodynamisme tout en réduisant son poids grâce à l’intégration d’un nouveau châssis et à l’utilisation de matériaux plus légers. Un bloc qui se montre plus linéaire et qui offre une sonorité plus douce. Il se voit animé par une boîte de vitesses automatique à sept rapports qui reste assez douce avec, en prime, une rapidité au niveau des passages de boîte. La gestion automatique de cette boîte ne nous a pas forcément emballé, car, quel que soit le mode choisi, on ressent le besoin de passer en mode séquentiel pour passer à sa guise les vitesses. Côté châssis, si le Sportback reprend sans surprise la plateforme et les trains roulants de l’A4, elle mise plutôt sur le confort. À moins d’opter pour la finition S Line où le châssis sport et les jantes de 18 pouces qui devraient lui insuffler une agilité supérieure sur la route. Au final, la nouvelle Audi A5 Sportback concile l’élégance d’un coupé et les aspects pratiques d’une berline. Comptez 565 000 DH, c’est le prix de notre version intermédiaire Prestige.

Fiche Technique

Appellation commerciale : Audi A5 Sportback 2,0 TDI BVA
Moteur: 4 cyl. turbo diesel, 1968 cm3
Cylindrée : 1968 cm3
Puissance/Couple : 190 ch/ 400 Nm
Puissance fiscale : 8 CV
Vitesse maxi : 238 km/h
Boîte de vitesses : Auto. à 7 rapports
Conso. moyenne : 4,2 l/100 km
Dimensions : 4,67 m/1,84 m/1,37 m
Volume du coffre : 450 litres

Equipements

Finition Prestige : 6 airbags, ABS + EBV, AFU, ASR, ES, Audi drive select, châssis dynamique, climatiseur automatique, détecteur de pluie et de lumière, direction assistée, dispositif de levage du hayon “standard”, feux arrière à LED, interface Bluetooth, MMI Radio plus avec lecteur CD et carte SD, régulateur de vitesse, système d’aide au stationnement à l’arrière, volant cuir en style à 3 branches avec multifonction plus, Xenon plus, Climatiseur automatique confort 3 zones, finition cuir Milan, jantes en aluminium coulé en style dynamique à 10 branches, phares Full LED y compris clignotants dynamiques à l’arrière, sièges avant réglables électriquement, système d’information du conducteur avec écran couleur…

Related posts

Nissan Leaf: Plus électrisante !

David JEREMIE

Nissan Qashqai: Le même, en bien mieux !

David JEREMIE

Renault Megane Sedan: Elle a du coffre !

David JEREMIE

Laisser un Commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire Plus

Vous êtes prêt ! Inscrivez-vous à notre Newsletter

Découvrez la Newsletter FLOTOMOBIL

Chaque semaine retrouvez l'essentiel de l'actualité de la gestion des véhicules d'entreprises en vous inscrivant à la Newsletter FLOTOMOBIL :

Cette information ne sera pas partagée avec de tiers parties.