19.2 C
Casablanca
13 avril 2021
FLOTOMOBIL

Automobiles propres: BMW garde plus que jamais le cap

Rubrique verte

Un modèle 100% électrique, deux hybrides rechargeables, telles ont été les principales nouveautés dévoilées par Smeia, l’importateur de BMW MINI en matière de véhicules propres lors du dernier Salon Auto Expo. Un éclairage opéré par l’importateur local de la marque allemande et dont la vocation est double : capitaliser sur une gamme de véhicules écologiques disponibles sous peu, tout en traçant son sillon, celui du développement de cette même gamme, à supposer que la tendance du tout propre puisse décoller dans le Royaume.

Ce ne sont pas moins de trois véhicules à vocation écologique qui sont venus agrémenter la gamme de véhicules de BMW dans le Royaume, une triplette révélée au grand public à l’occasion du dernier Salon de l’automobile de Casablanca.

Au rayon des citadines chez la marque à l’hélice, on retrouve l’I3, un modèle 100% électrique. Si son esthétique n’est pas pour déplaire forcément, ses caractéristiques techniques sont pour le moins convaincantes.

La BMW i3 s’articule autour d’une architecture «Life Drive», Life étant l’habitacle qui s’articule autour d’une cellule en plastique renforcé de carbone et Drive pour le châssis constitué majoritairement d’aluminium et qui enserre les batteries lithium-ion d’une capacité de 22 kWh sous le plancher et le moteur électrique synchrone de 170 chevaux logé sous le coffre.

L’évolution des technologies permet aujourd’hui à BMW de proposer sur l’i3 une batterie de plus grande capacité, dite 94 Ah (pour ampères-heure). Au programme, une autonomie en conditions réelles de 200 km, à laquelle peuvent s’ajouter 130 km si on opte pour un prolongateur d’autonomie.

Cette dernière est alors de 330 km, une fois la batterie chargée, une opération qui dure 9 heures sur une prise domestique, mais peut être ramenée à 2h45 si on se fait installer chez soi une « i Wallbox», une borne de recharge, telle que celle présentée par Smeia sur son stand.

L’hybride rechargeable aussi

Ayant pour volonté de décliner des versions hybrides rechargeables sur l’ensemble de sa gamme ou presque, BMW a en effet capitalisé sur ses versions essence/hybride, dont les batteries peuvent être rechargées de manière externe.

C’est le cas de la 530e iPerformance, présentée dans le cadre du Salon. Une routière qui combine un 2,0 litres essence de 184 chevaux et un moteur électrique de 95 chevaux ; soit une puissance cumulée de 252 chevaux. Par ailleurs sa batterie de 9,2 kWh, lui permet de rouler en full électrique sur une distance de 50 km.

Autre véhicule exposé et non des moindres, la BMW I8 dont le design ultramoderne et l’ouverture des portes en élytre font sensation. Son capot avant abrite un moteur électrique de 131 chevaux relié à un ensemble de batteries lithium-ion.

Il envoie sa puissance aux roues avant via une boîte de vitesses à deux rapports. Il faut compter environ 2,5 heures pour recharger l’ensemble via une borne de recharge à demeure, mais beaucoup plus avec une prise de courant classique.

Les roues arrière sont animées par un 1,5 litre trois-cylindres turbocompressé de 231 chevaux, associé à une boîte de vitesses automatique à six rapports. De quoi afficher une puissance cumulée (essence et électrique) de 357 chevaux.

BMW affiche une véritable volonté d’orientation vers les véhicules propres. En effet, il promet d’ici 2020 un total de 12 modèles 100% électriques, voire quasiment le double courant 2025

Capitaliser sur le long terme

Le design ultramoderne et l’ouverture des portes en élytre de la BMW i8 font toujours sensation.

Nous l’évoquions dans l’une de nos précédentes «Rubrique verte» (Flotomobil n°4) ; à l’instar de ce qui se fait ailleurs, la multiplication de mesures interdisant aux véhicules les plus polluants l’accès aux grandes métropoles constitue un autre levier favorable à la diffusion de modèles électriques, hybride ou hybride rechargeable.

Une stratégie environnementale qui, à plus ou moins longs termes, gagnera à coups sûrs le Royaume tant il est vrai qu’à ce jour, les véhicules propres sont loin de rencontrer le succès escompté, tant au niveau des entreprises que des particuliers. Faut-il y voir les incitations restent encore faibles et qui n’encouragent pas ce segment automobile à décoller ?

Encore faut-il agir sur le plan de la fiscalité, du développement de plates-formes logistiques tout en vantant les bienfaits de cette technologie. Sans parler de l’installation de bornes de recharges qui requiert un véritable réseau et qui induit une volonté politique claire et précise.

Toujours est-il que Smeia, compte tenu de la gamme de BMW et des modèles pouvant être commercialisés assez rapidement, avance doucement, mais surement ses pions sur le segment du véhicule écologique. D’autant que le constructeur allemand affiche une véritable volonté d’orientation vers les véhicules propres. En effet, il promet d’ici 2020 un total de 12 modèles 100% électriques, voire quasiment le double courant 2025.

Sans parler que la division BMWi disposera d’un nouveau modèle, l’iNext, dédiée aux nouvelles formes de mobilité, et qui complètera le portefeuille actuel. Faut-il préciser que cette même division consacrée aux véhicules propres intègre en Europe également des services comme l’offre d’auto partage «DriveNow», appelés à être étendus.

Par ailleurs, le constructeur poursuit sa stratégie de développement, en partenariat avec le japonais Toyota, en matière de pile à combustible permettant aux voitures de rouler à l’hydrogène.

Related posts

Rubrique verte: De l’hybride pour moderniser le marché

David JEREMIE

Véhicules propres: Un passage obligé pour le Royaume ?

David JEREMIE

Mobilité électrique : Comment le Maroc s’y engage pas à pas

Houda TAZI

Laisser un Commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire Plus

Vous êtes prêt ! Inscrivez-vous à notre Newsletter

Découvrez la Newsletter FLOTOMOBIL

Chaque semaine retrouvez l'essentiel de l'actualité de la gestion des véhicules d'entreprises en vous inscrivant à la Newsletter FLOTOMOBIL :

Cette information ne sera pas partagée avec de tiers parties.