26.4 C
Casablanca
29 juillet 2021
FLOTOMOBIL
Essais
Retour sur le devant de la scène automobile de la Citroën C-Elysée qui, comme sa cousine la Peugeot 301, a bénéficié d’un restlylage de mi-carrière. De quoi lui permettre de disposer désormais de bien meilleurs arguments en poche avec lesquels elle compte partir de nouveau à l’assaut de son segment.

Par la rédaction – Octobre 2017

Retour sur le devant de la scène automobile de la Citroën C-Elysée qui, comme sa cousine la Peugeot 301, a bénéficié d’un restlylage de mi-carrière. De quoi lui permettre de disposer désormais de bien meilleurs arguments en poche avec lesquels elle compte partir de nouveau à l’assaut de son segment.

On a aimé

  • Confort
  • Habitabilité
  • Volume du coffre

On n’a pas aimé

  • Insonorisation

Contrairement à l’Europe où elles peinent à séduire, les carrosseries tricorps surfent sur la vague du succès au sein des pays émergents. Depuis sa commercialisation courant 2012, la Citroën C-Elysée s’est écoulée sur ses marchés de prédilection à plus de 400 000 unités. Histoire de consolider, sinon d’accroître son volume de vente, elle a bénéficié récemment d’un restylage de circonstance et vient fraichement de débuter sa commercialisation dans le Royaume. Bien que statutaire, sa silhouette a évolué, héritant d’une nouvelle face avant inspirée de la nouvelle charte stylistique de la marque au double chevron. Ce qui se traduit par une nouvelle calandre verticale, des projecteurs redessinés intégrant une signature lumineuse à LED et des feux arrière crayonnés de façon plus moderne.

Confort préservé

L’habitacle conserve les qualités qui ont toujours contribué à son succès, notamment en termes d’espace et de confort. Pour autant, il progresse sensiblement à l’image de la planche de bord plus cossue qui intègre un large bandeau décoratif devant le passager avant, selon le niveau de finition. Le combiné d’instrumentation évolue avec un graphisme inédit au niveau des cadrans et qui a le mérite d’en faciliter leur lecture. En termes de confort, les occupants sont bien lotis, bénéficiant d’un espace aux jambes et d’une garde au toit à l’arrière satisfaisante. Par ailleurs, le volume du coffre demeure toujours dans la bonne moyenne du segment au regard de son volume qui avoisine les 506 dm3. Possibilité est évidemment donnée d’augmenter la capacité de chargement grâce aux dossiers arrière rabattables 1/3-2/3, portant ainsi le volume à 1332 dm3.

L’habitacle conserve les qualités qui ont toujours contribuées à son succès, notamment en termes d’espace et de confort.

Le diesel plébiscité

Sous le capot de la nouvelle Citroën C-Elysée, on retrouve en essence un 1,2 litre PureTech qui délivre 82 chevaux. Une nouvelle motorisation essence dont la réputation n’est plus à faire. Dans le détail, elle se distingue par son agrément de conduite et par son appétit mesuré en termes de consommation de carburant. Mais la motorisation qui reçoit toutes les faveurs de la clientèle du Royaume est évidemment le diesel, plus exactement le 1,6 litre HDI de 92 chevaux. Épaulé par une boîte de vitesses manuelle à cinq rapports, il se montre très souple et agréable à utiliser. C’est surtout son dynamisme et sa disponibilité à tous les régimes qui séduisent et qui lui permettent de s’insérer aisément dans la circulation et d’envisager sereinement la majorité des dépassements. Aussi sur route où, avaler du kilomètre ne l’effraie nullement. La consommation est mesurée avec une moyenne de 4,1 l/100 km grâce également à des rapports de boîte longs. L’autre point fort de la C-Elysée, ce sont ses bonnes liaisons au sol qui lui permettent d’afficher une tenue de route très appréciable. Aussi, les revêtements dégradés que l’on retrouve par endroit sur le réseau routier ne lui font pas peur, la C-Elysée pouvant compter sur sa suspension à grand débattement. De quoi mener à bon port les occupants et leurs bagages.

Pléthore d’équipements

Citroën a pris soin d’étoffer la liste des équipements de confort et de sécurité de sa berline. Outre les équipements de base (climatisation manuelle, condamnation centralisée et à distance des portes, vitres avant électriques…), on note sur la version la plus huppée (Shine) la présence d’un grand écran tactile de 7 pouces avec navigation GPS (en arabe ou en français). La C-Elysée hérite des principaux équipements de sécurité : ABS, détection de sous-gonflage des pneumatiques. Aussi, les occupants aux places avant bénéficient des doubles airbags frontaux. Incontestablement, cette deuxième mouture de la Citroën C-Elysée ne devrait pas avoir de difficultés à perpétuer le succès de sa devancière d’autant que la version diesel, qui constitue le gros des ventes, n’a pas enregistré de hausse significative s’agissant de sa grille tarifaire. Comptez 124 900 DH (prix public) pour repartir au volant de la version d’entrée de gamme essence. Son homologue diesel se négocie, toujours en entrée de gamme (prix public), à partir de 147 900 DH.

Fiche Technique

Appellation commerciale : Citroën C-Elysée facelift 1,6 L HDI
Moteur: 4-cylindres en ligne
Cylindrée : 1968 cm3
Alimentation : Turbo diesel
Puissance/Couple : 92 chevaux
Catégorie fiscale : 6 CV
Couple : 230 Nm
Vitesse maxi : 180 km/h
Boîte de vitesses : man.5 rap.
Conso. moyenne : 4,1 l/100 km
Volume du coffre : 506 dm3

Finitions et équipements

Live : ABS, direction assistée, airbag conducteur, témoin et alerte non-bouclage ceinture conducteur, condamnation centralisée, volant réglable en hauteur, lève-vitre électrique avant, radio CD MP3 avec 2HP et prise jack, DRL à LED….

En plus sur Feel Climatisation manuelle, antibrouillard, rétroviseurs extérieurs électriques et ton caisse, siège conducteur réglable en hauteur, banquette arrière 2/3 – 1/3, combiné avec écran ambre, radio CD 4HP avec Bluetooth et prise USB…

En plus sur Business Line : Régulateur et limiteur de vitesse, aide au stationnement arrière, lève-vitre électrique arrière, enjoliveurs 3D 16″.

En plus sur Shine : Airbag passager, climatisation électronique, combinée avec écran rétroéclairé blanc, projecteurs antibrouillard chromés, accoudoir central avant, tablette tactile 7″ avec navigation GPS, jantes alliage 16 pouces, volant en cuir.

Related posts

Nissan Leaf: Plus électrisante !

David JEREMIE

Fiat Tipo: Le bon compromis

David JEREMIE

Ford Fusion et Ford Kuga: Tandem de choc

David JEREMIE
Chargement....

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire Plus

Vous êtes prêt ! Inscrivez-vous à notre Newsletter

Découvrez la Newsletter FLOTOMOBIL

Chaque semaine retrouvez l'essentiel de l'actualité de la gestion des véhicules d'entreprises en vous inscrivant à la Newsletter FLOTOMOBIL :

Cette information ne sera pas partagée avec de tiers parties.