21.4 C
Casablanca
18 juillet 2019
FLOTOMOBIL

Gamme hybride et électrique : PSA affûte ses armes

Rubrique verte

PSA poursuit son offensive sur le segment des énergies propres. Comme pour beaucoup de constructeurs automobiles, l’objectif consiste à pallier au déclin programmé des moteurs thermiques et à réduire l’impact environnemental de ses véhicules, ce qui constitue un des enjeux majeurs guidant les choix technologiques du groupe automobile français depuis plus de 20 ans. PSA qui, aujourd’hui, élargit son offre avec de nouvelles chaînes de traction électrifiées.

Une stratégie de conquête pour investir le marché des véhicules propres, en collaboration avec Dongfeng, son partenaire chinois, telle est l’ambition de PSA à plus ou moins long terme.

À partir de 2019, tous les nouveaux modèles commercialisés par l’ensemble des marques du groupe disposeront systématiquement d’une version hybride (essence et électrique) ou entièrement électrique.

Avec 8 modèles hybrides rechargeables et 7 véhicules électriques d’ici à 2021, le groupe prévoit qu’en 2025, 100 % de la gamme au sein de son panel de marques sera totalement dédiée à la mobilité propre.

Un passage obligé certes, mais pour lequel Carlos Tavares a tout de même émis quelques réserves lors du Salon de l’automobile de Paris en octobre dernier. Le patron du groupe PSA ayant mis l’accent sur les contraintes auxquelles sont confrontés les constructeurs, mais aussi la clientèle.

Des contraintes à surmonter

L’une des contraintes phares a trait à la production de batteries. D’aucuns en appellent d’ailleurs à créer une filière européenne, car aujourd’hui, l’ensemble de la production s’effectue en Asie.

Or, cet élément constitue environ 40 % du coût d’un véhicule électrique. Carlos Tavares a pointé également du doigt le manque d’implication, voire d’investissements des États et autres gouvernements s’agissant, par exemple, de l’infrastructure relative à la présence de bornes de recharges sur le réseau routier.

Si beaucoup d’opérateurs automobiles partagent ce diagnostic, d’autres mettent également à profit ces contraintes dans la mesure où les lenteurs dans le développement du véhicule électrique sont en train de favoriser l’émergence de nouvelles technologies, comme celles liées aux motorisations à hydrogène.

Des contraintes qui n’empêchent nullement les constructeurs automobiles impliqués en matière de mobilité propre de poursuivre tambour battant leur développement technologique dans l’électrique, au rang desquels PSA.

Des plateformes communes

Faut-il souligner que l’implication du groupe PSA en matière de mobilité propre a été rendue possible par des choix industriels opérés depuis 2014.

En effet, deux plates-formes ont été créées, l’une baptisée «CMP» pour les voitures plus petites et l’autre «MP2» pour des véhicules de taille moyenne.

Des bases structurelles qui permettent à loisir d’assembler un large panel de silhouettes automobiles différentes ; de la citadine à la berline familiale en passant par les SUV ou les 4X4, et de leur adjoindre des motorisations différentes dont l’essence et l’électrique.

Du coup, PSA s’est mis en ordre de marche pour répondre avec une grande flexibilité à la demande du marché.

Une gamme branchée

Premier modèle du groupe à pleinement capitaliser sur l’électrique, le DS 3 Crossback e-Tense embarque une batterie de 50 kWh et promet jusqu’à 320 kilomètres d’autonomie.

La clientèle peut également compter sur le DS 7 Crossback e-Tense, le premier modèle hybride rechargeable de la marque. Un luxueux SUV qui repose sur une motorisation de 300 chevaux faisant appel à deux moteurs électriques de 80 kW répartis entre les trains avant et arrière. Épaulée par une batterie de 13,6 kWh, la DS 7 hybride rechargeable revendique jusqu’à 50 kilomètres d’autonomie en électrique et peut se charger en deux heures sur une wallbox de 7 kW. Tout comme la DS 3 e-Tense, son lancement est prévu courant 2019.

Chez les cousins Peugeot, trois nouveautés hybrides rechargeables sont fin prêtes, à savoir les 3008, 508 et 508 SW.

Dans le détail, le 3008 partage la même motorisation que la DS 7 e-Tense alors que les nouvelles 508 et 508 SW affichent une puissance de 225 chevaux. Elles reçoivent un petit moteur électrique dont l’autonomie se situe autour de 50 kilomètres.

Des hybrides rechargeables qui seront assistés ultérieurement par les nouvelles 208 et 2008 sur le segment du tout électrique.

Chez Citroën, la C5 AirCross se voit décliner, elle aussi, en une version hybride rechargeable. Partageant sa technologie avec les 508, elle dispose elle aussi d’une puissance de 225 chevaux, dont 80 kW liés au moteur électrique. De quoi lui autoriser une autonomie de 50 km. Un véhicule attendu courant 2019.

À noter que cette offensive-produit s’adresse également à Opel et Vauxhall, gravitant depuis 2017, dans le giron de PSA, un groupe qui a clairement l’ambition d’être un acteur européen majeur de la mobilité électrifiée.

Tout est question de boîte

La boîte à double embrayage concoctée par le staff de PSA, lui permet de réduire le nombre de composants et donc le poids et le volume de l’ensemble.

Cette boîte offre, en outre, un excellent niveau de performance et une consommation de carburant réduite pour un coût compétitif.

La boîte de prochaine génération, en configuration 48V, équipera les futurs modèles du Groupe. Par ses caractéristiques, elle devient une référence dans les boîtes à double embrayage sur le segment des véhicules utilitaires légers et véhicules de tourisme.

 

Articles Similaires

Green business: Le lavage écolo façon Vireo

David JEREMIE

Toyota du Maroc: L’hybride comme cheval de bataille !

David JEREMIE

Rubrique verte: De l’hybride pour moderniser le marché

David JEREMIE

Laisser un Commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire Plus

Vous êtes prêt ! Inscrivez-vous à notre Newsletter

Découvrez la Newsletter FLOTOMOBIL

Chaque semaine retrouvez l'essentiel de l'actualité de la gestion des véhicules d'entreprises en vous inscrivant à la Newsletter FLOTOMOBIL :

Cette information ne sera pas partagée avec de tiers parties.