21.4 C
Casablanca
18 juillet 2019
FLOTOMOBIL
Capital Humain / Formation

La gestion des conducteurs est l’une des tâches essentielles parmi la longue liste des responsabilités du gestionnaire de flotte, se devant d’être un parfait communicateur à l’écoute de ses collaborateurs, et regardant sur leurs comportements en conduite qui peut impacter négativement le TCO du véhicule . Tour d’horizon sur quelques pistes pour réduire l’impact du conducteur en termes de coût dans la gestion de flotte.

L’enjeu du métier de gestionnaire de flotte au sein d’une entreprise détenant un parc automobile en propre et/ou en location, n’est pas seulement d’assurer son suivi budgétaire et garantir l’optimisation de son fonctionnement en termes de coût, mais aussi de coordonner avec les conducteurs et faire évoluer leur usage des véhicules.

En effet, conscient de l’impact du comportement en conduite sur les consommations de carburant, les entretiens, les pneus, la sinistralité ou encore les frais de restitution quand il s’agit d’une partie du parc en location, le gestionnaire de flotte doit convaincre des salariés/conducteurs, dont il n’est pas forcément le supérieur hiérarchique, d’adopter certaines consignes.

Une tâche pour laquelle ce dernier doit se montrer bienveillant et construire avant tout une base de communication et un lien lui conférant une autorité morale.

Ensuite, le gestionnaire de flotte doit être en mesure de formaliser ses objectifs et ses attentes des conducteurs, ainsi que de veiller à ce qu’ils soient respectés ; le mieux à travers une relation contractuelle, une charte d’utilisation du véhicule ou une charte conducteur, afin d’objectiver les exigences d’usage et supprimer les ambiguïtés qui ne produisent que de l’insatisfaction, la perte d’énergie, de temps et génèrent des coûts cachés pour l’entreprise.

Prévention des risques routiers


Considéré comme un levier non négligeable de l’optimisation des coûts de la flotte automobile, agir sur le comportement de conduite en termes de sécurité routière demeure le premier domaine d’actions en direction des conducteurs.

En effet, mis à part le coût humain qui reste inestimable, la sinistralité génère une baisse de productivité, mais aussi des coûts supplémentaires dus aux franchises des primes d’assurance, aux réparations, aux amendes, voire aux véhicules de remplacement, nécessaires dans certains segments pour assurer la continuité de l’activité de l’entreprise.

Nombreuses sont les études qui ont démontré que la responsabilité du conducteur était engagée dans 40% des accidents survenus.

Partant de ce constat, le gestionnaire de flotte doit amener le conducteur à une prise de conscience à travers des formations, des stages d’éco-conduite, le sensibiliser quant à la nécessité de respecter les réglementations, le responsabiliser en menant une politique interne bien déterminée et enfin s’épauler sur la télématique embarquée pour pérenniser les bonnes pratiques de bonne conduite.

Le poste carburant peut grimper jusqu’à 40% des coûts d’exploitation d’une entreprise avec une conduite agressive par rapport à une autre normale.

Economiser par le biais de l’éco-conduite

Les gestionnaires de flottes le clament haut et fort : le poste carburant peut grimper jusqu’à 40% des coûts d’exploitation d’une entreprise avec une conduite agressive par rapport à une autre normale.

Un montant qui doit être indexé en fonction de la courbe des prix de l’essence et du diesel, fluctuante ces dernières années.

Le gestionnaire de flotte qui a pour mission de faire évoluer le comportement des conducteurs afin d’optimiser, sinon limiter la consommation d’énergies fossiles et les émissions de gaz à effet de serre, doit aussi sensibiliser les décideurs quant à la mobilité durable et l’équilibre économique de l’entreprise, mais aussi responsabiliser les conducteurs pour contribuer à la préservation de l’environnement et alléger le poids du budget dédié au carburant.

De simples techniques à adopter lors de la conduite et que les conducteurs peuvent acquérir à travers des formations d’éco-conduite de seulement d’une demi-journée, suivies de piqûres de rappel périodiques ont donné satisfaction à certaines entreprises, pour un retour sur investissement assuré et une économie de 8 à 10% sur le centre de coût carburant.

Mis à part le coût humain qui reste inestimable, la sinistralité génère une baisse de productivité, mais aussi des coûts supplémentaires dus aux franchises des primes d’assurance, aux réparations, aux amendes, voire aux véhicules de remplacement.

Télématique embarquée pour une gestion plus optimisée

Avec des boitiers intégrés dans le véhicule, la télématique embarquée et bien entendu, grâce à la géolocalisation, devient de plus en plus prisée de nos jours dans la gestion d’un parc automobile pour son rôle prépondérant à générer des gains financiers aux entreprises.

Le gestionnaire de flotte peut s’appuyer sur cette évolution technologique pour récupérer et analyser les données relatives aux véhicules (distance parcourue, consommation en carburant, itinéraires empruntés et suivi des déplacements, position géographique, niveau d’huile, de liquide de refroidissement, de la jauge de carburant, usure des freins, pression des pneus, échéance des révisions..), ou encore au comportement du conducteur lors de la conduite (durée d’arrêts, freinage brusque, excès de vitesse…).

De quoi permettre au responsable de flotte d’agir en conséquence dans le but d’optimiser les coûts, de mener des actions correctives, ainsi que des campagnes de formation et de sensibilisation ciblées à l’attention des collaborateurs énergivores ou ceux avec comportement de conduite à risques.

Ce qui peut induire une sinistralité en baisse, une consommation de carburant maitrisée, voire une diminution des frais de réparation ou de remise en état du véhicule, d’assistance et d’assurance. Sans oublier, un meilleur suivi de l’état technique des véhicules, qui par conséquent aboutit à une valeur résiduelle améliorée.

Articles Similaires

Gestionnaire de flotte : Le garant de la rentabilité

Houda TAZI

Formation automobile : Une filière pourvoyeuse d’emplois

David JEREMIE

Responsable de flottes : Réactif et parfaitement bien organisé

David JEREMIE

Laisser un Commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire Plus

Vous êtes prêt ! Inscrivez-vous à notre Newsletter

Découvrez la Newsletter FLOTOMOBIL

Chaque semaine retrouvez l'essentiel de l'actualité de la gestion des véhicules d'entreprises en vous inscrivant à la Newsletter FLOTOMOBIL :

Cette information ne sera pas partagée avec de tiers parties.