26.7 C
Casablanca
5 août 2021
FLOTOMOBIL
Rubrique verte

Premier réseau de lavage automobile sans eau, Vireo Car Wash Maroc, à travers son staff managérial, poursuit sa stratégie de développement dans le Royaume. L’objectif étant pour cet opérateur, non pas de miser seulement sur le lavage écologique, mais de capitaliser également sur les services associés à forte valeur ajoutée.

Investir le segment du lavage automobile sans eau peut être considéré dans le Royaume comme un défi de taille. Et pour cause, tout un chacun n’a pas forcément une conscience «éco-responsable», ce qui accroit la difficulté d’appréhender et de viabiliser sur le long terme un tel business.

Aussi, le lavage classique, qu’il se fait en stations-service, chez les opérateurs spécialisés, ou via le gardien de la rue, coule des jours heureux dans le Royaume. Pour autant, certains ont pris fait et cause pour le lavage automobile sans eau.

Parmi les opérateurs spécialisés en la matière, Vireo Car Wash fait office de pionnier. C’est courant 2008 que Hicham El Bayed fonde, avec quelques associés, cette franchise marocaine.

Objectif : démocratiser ce type de lavage tout en distillant une véritable culture écologique qui cadre parfaitement avec la stratégie de développement durable de l’entreprise.

«Lors du démarrage de notre activité, nombreux ont été celles et ceux qui doutaient du bien fondé et de la pérennité de notre business», se souvient le directeur de l’enseigne. Et d’ajouter : «Nous avions à l’époque, et c’était assez novateur, un discours d’une cohérence implacable, misant sur la prise de conscience des citoyens au regard du gaspillage d’eau au moment de laver son véhicule».

Un argumentaire plus que jamais d’actualité aujourd’hui, dans la mesure où la notion d’éco-responsabilité, grande cause mondiale, préoccupe davantage les Pouvoirs publics et les opérateurs privés.

Un processus bien rodé

Nombreux sont les spécialistes, dont Vireo Car Wash, qui le diront: le lavage à haute pression consomme jusqu’à 250 litres d’eau par véhicule. De quoi économiser annuellement une quantité importante du précieux liquide pour des utilisations beaucoup plus vitales.

Par ailleurs, la question du retraitement des eaux usées de lavage se pose, sachant que ces dernières s’infiltrent, à la longue, à travers la nappe phréatique. Ce qui n’est pas le cas du lavage sans eau.

«Fabriqués en Allemagne par un spécialiste en la matière à savoir Scholl Concepts, nos produits contiennent des composants biodégradables qui s’utilisent sans eau et ne rejettent ni composant nocif, ni eau souillée sur le lieu de lavage», précise Hicham El Bayed. Et d’expliciter le processus de nettoyage : «ils contiennent des détergents et des agents mouillants qui enrobent la saleté et la décollent de la carrosserie, avec in fine un film protecteur sur la peinture qui lui donne une seconde jeunesse sans y ajouter la moindre brillance artificielle».

L’habitacle n’est pas oublié puisque cette même gamme de produits permet également de traiter la sellerie, qu’elle soit en tissu ou en cuir, et les revêtements plastiques. À noter que selon le directeur de l’enseigne, le lavage sans eau diminue les risques de rouille et les produits utilisés n’entraînent pas de micro-rayures sur la carrosserie et éliminent tout développement d’acariens et donc d’allergie.

L’opérateur a dupliqué son concept par l’entremise de la franchise dédiée aux entrepreneurs souhaitant se lancer dans le secteur de lavage automobile sans eau.

Des services associés

Revers de la médaille, opter pour ce type de service écologique, compte tenu des produits utilisés et du processus de nettoyage, coûte plus cher qu’un lavage classique.

Pas de quoi attirer les particuliers en masse ! Du coup, Vireo Car Wash mise sur d’autres relais de croissance que le lavage purement automobile.

«Nous avons diversifié notre offre et capitalisons sur la notion de service à valeur ajoutée. Nous sommes vraiment partis dans le haut de gamme qualitatif», poursuit Hicham El Bayed.

Outre les motocyclettes de grosse cylindrée et pour lesquelles certains propriétaires souhaitent les faire bichonner dans les moindres détails, l’opérateur a également investi le segment des yachts et des jets privés, une clientèle bien particulière et très exigeante.

À noter qu’une unité mobile a vocation à se déplacer chez certains clients de Vireo Car Wash, dont les importateurs et revendeurs automobiles et à y pratiquer le lavage écologique. Certaines actions liées à la fidélisation du client favorisent une relation permanente avec le client, tout en développant le réflexe de conserver sa voiture toujours propre.

Et notre interlocuteur d’ajouter : «nous disposons d’une carte de fidélité baptisée “Vireo card gold”, qui permet à notre clientèle de disposer de 10% de remise sur l’éventail de nos prestations».

Quelques nouveautés en matière de services devraient émailler courant 2018 la gamme de produits de ce spécialiste du lavage écologique dont un traitement spécifique relatif à la carrosserie, formant à la surface un film protecteur invisible, hydrophobe et anti-adhérent. Écologique, ce revêtement, d’une garantie de dix ans, est censé protéger le véhicule, la carrosserie et offre une durée d’action plus longue que les produits de protection classique.

Reste à en déterminer le tarif qui, sur ce genre de prestation, doit rester compétitif à l’égard du client.

Question de franchise

Hicham El Bayed, directeur de Vireo Car Wash.

Aussi Vireo Car Wash dispose dans son jeu plusieurs atouts devant lui permettre de promouvoir sa stratégie de développement.

L’opérateur a dupliqué son concept par l’entremise de la franchise dédiée aux entrepreneurs souhaitant se lancer dans le secteur de lavage automobile sans eau. L’offre s’articule autour de trois formules spécifiques, s’adaptant aux capacités budgétaires des futurs partenaires.

Possibilité est donc donné d’opter pour un pôle fixe d’esthétique automobile, auquel on peut y adjoindre protection peinture longue durée. À moins d’opter pour le programme Vireo Car Wash mobile, conçu pour intervenir à domicile ou sur le lieu de travail.

Et le directeur de Vireo de conclure : «Nous avons tissé petit à petit notre toile à travers le Royaume et nous continuons à le faire. Nous avons ouvert un autre centre à Casablanca, à Nador et à Tétouan. D’autres ouvertures sont planifiées tout au long de cette année 2018».

Related posts

Utilitaires légers propres

David JEREMIE

Automobiles propres: BMW garde plus que jamais le cap

David JEREMIE

Poids lourd électrique

David JEREMIE

Laisser un Commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire Plus

Vous êtes prêt ! Inscrivez-vous à notre Newsletter

Découvrez la Newsletter FLOTOMOBIL

Chaque semaine retrouvez l'essentiel de l'actualité de la gestion des véhicules d'entreprises en vous inscrivant à la Newsletter FLOTOMOBIL :

Cette information ne sera pas partagée avec de tiers parties.