19 C
Casablanca
12 avril 2021
FLOTOMOBIL

La bataille entre assureurs porte sur le prix ! Mohamed Cherradi, Directeur général adjoint de Belassur

Point de vue du Prestataire

C’est en toute décontraction mais avec la clairvoyance qui le caractérise que Mohamed Cherradi, Directeur Général Adjoint de Belassur, nous livre son appréciation sur le secteur de l’assurance automobile. A travers cet entretien, il revient plus en détails sur la branche flotte automobile qui suscite beaucoup plus d’intérêt auprès des assurés, et sur les perspectives de développement, ou non, de cette dernière.

Flotomobil : Quelle est votre appréciation à ce jour sur la branche assurance automobile pour l’entreprise, plus exactement pour la flotte automobile ? Ce secteur est-il porteur commercialement ?

Mohamed Cherradi : En général, la division automobile demeure la garantie qui tire vers le haut la croissance du secteur de l’assurance non vie dans le Royaume.

Au regard des derniers chiffres publiés au titre de l’exercice 2016 par l’Autorité de contrôle des assurances et de la prévoyance sociale (ACAPS ndlr), l’assurance automobile contribue à hauteur de 28,5% du chiffre d’affaires global des primes émises au titre de la même année. Comptez 34.91 milliards de DH, soit 9.9 milliards de DH pour ce qui est du pôle automobile.

En effet, l’automobile demeure la cible privilégiée des compagnies, particulièrement les flottes d’entreprise, et ce, compte tenu de l’importance du volume des primes. C’est la raison pour laquelle vous constaterez une forte concurrence de la part des opérateurs sur ce segment qui porte principalement sur le prix.

Par ailleurs, les offres annexes dont l’assistance, la garantie incendie, le vol… sont proposées avec de fortes réductions de 80 ou 90% du prix réel et qui peuvent, selon l’importance de la flotte, aller jusqu’à la gratuité.

Quel bilan commercial global faites-vous de votre activité en matière d’assurance automobile ?

Personnellement, je ne suis pas très optimiste sur l’avenir commercial de cette branche particulièrement, celle de la flotte, et ce, compte tenu de la guerre acharnée menée par les compagnies dans leur action commerciale qui porte sur la surenchère.

Cette dernière peut aboutir inévitablement vers un crash statistique de la branche du fait de la réduction des budgets de prime, de l’augmentation de l’engagement des compagnies au niveau des risques annexes, ainsi que la forte sinistralité due au nombre très important des accidents enregistrés sur nos routes et mêmes dans les zones urbaines.

Certes, la dégradation de la statistique automobile est de nature à pousser les compagnies à reconsidérer leur offre de prix ou de garanties. Elles peuvent être incitées également à modifier leur politique de souscription en minimisant le développement de la branche par l’adoption d’une politique qui vise, par exemple, la sélection du risque.

Puisque l’on évoque la flotte automobile, quelle est concrètement votre appréciation sur cette branche en particulier et sur les offres proposées à l’attention des gestionnaires ?

Comme vous le savez, l’assurance automobile est obligatoire. Le propriétaire d’un véhicule qui souhaite le mettre en circulation doit opter, au minimum, pour une assurance de responsabilité civile. Mais la bataille entre assureurs, comme évoquée ci-dessus, porte essentiellement sur le prix et sur les garanties annexes.

Une logique commerciale dont bénéficie l’assuré. Mais il faut être vigilant dans la mesure où l’équilibre statistique pourra être affecté, ce qui amènera les compagnies à catégoriser la flotte en question dans la liste des assurés sinistrés. Si c’est le cas, ces derniers auront des difficultés à renouveler la couverture de leur flotte et seraient probablement assujettis aux exigences tarifaires des compagnies.

En outre, il y a lieu de souligner que l’entrée en lice sur le marché marocain depuis 2013 des partenaires étrangers avec l’offre de la géolocalisation a orienté encore une fois la confrontation des compagnies, quant au développement du segment de la flotte automobile sur ce nouveau service.

Ainsi les compagnies se sont empressées de présenter sous forme de bouquet, une offre comportant la couverture RC plus les garanties annexes, ainsi que le nouveau produit en pratiquant des rabais allant jusqu’à la gratuité du boitier de gestion de flotte et une participation au coût de l’abonnement.

Des offres qui connaissent un grand succès auprès des clients. Actuellement sur ce segment de la flotte automobile, deux compagnies s’affrontent sur le marché, notamment Wafa Assurance et RMA Wataniya.

La digitalisation des offres s’avère un excellent support de vente, mais il demeure encore méconnaissable par les consommateurs d’où la nécessité d’un effort de communication.

De nombreux assureurs s’orientent de plus en plus vers la digitalisation de leurs offres. Comment cela est-il perçu par le client ? Comment vous y êtes-vous adapté ?

La digitalisation des offres s’avère un excellent support de vente, mais il demeure encore méconnaissable par les consommateurs d’où la nécessité d’un effort de communication.

Cela a d’ailleurs poussé un certain nombre de compagnies à intégrer dans leur plan de développement, une action de sensibilisation grand public à ce sujet. Reste à voir comment le processus évoluera à la longue.

Le projet de loi de Finances 2018 ne semble pas indiquer de hausse de TVA sur les contrats d’assurance. Comment est accueillie cette disposition chez les professionnels ?

Cet effort consenti par les pouvoirs publics est de nature à converger avec les attentes des compagnies d’assurance et des intermédiaires. De nouvelles dispositions qui pourront contribuer au maintien de la croissance de l’activité qui enregistre une croissance moyenne de 13 à 15 % selon l’ACAPS.

Related posts

Sécurité Routière : Responsabiliser, sensibiliser et former le conducteur

Houda TAZI

Véhicules d’occasion d’entreprise : Bien gérer la revente de son parc

David JEREMIE

Réglementation et fiscalité : Ce qui va réellement changer

Houda TAZI

Laisser un Commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire Plus

Vous êtes prêt ! Inscrivez-vous à notre Newsletter

Découvrez la Newsletter FLOTOMOBIL

Chaque semaine retrouvez l'essentiel de l'actualité de la gestion des véhicules d'entreprises en vous inscrivant à la Newsletter FLOTOMOBIL :

Cette information ne sera pas partagée avec de tiers parties.