18.2 C
Casablanca
25 mai 2019
FLOTOMOBIL
Mobilité Rubrique verte

Les constructeurs abattent leurs cartes

La mobilité automobile dite verte et destinée aux entreprises suscite de plus en plus l’intérêt des constructeurs qui rivalisent d’imagination pour proposer des véhicules adaptés. Certains d’entre eux ont d’ailleurs profité des derniers Salons automobiles, en particulier l’IAA de Hanovre, un évènement incontournable du transport, de la logistique et de la mobilité (du 20 au 27 septembre), et le Mondial de l’Automobile de Paris (du 4 au 14 octobre), Salon durant lequel certains constructeurs ont laissé entrevoir leur conception de la mobilité future à destination des professionnels. Des modèles hybrides et/ou électriques (VP ou VUL) qui ont fait sensation, l’occasion pour nous de revenir plus en détails sur ces derniers.

Ford Custom PHEV

Leader des ventes de véhicules utilitaires sur le marché européen, Ford entend renforcer son positionnement avec le lancement en 2019 d’une nouvelle génération du Transit Custom.

Ce dernier s’est en effet converti à l’hybridation rechargeable. Un engin qui hérite d’un moteur thermique associé à une batterie disposant d’une plus grande capacité, qu’il est possible de recharger via une prise de courant.

De quoi permettre à l’engin de circuler en tout électrique sur une distance de 50 km sans émissions polluantes. Aussi, une trappe pour la prise est située sous le phare avant gauche. C’est d’ailleurs la seule particularité esthétique de l’engin qui ressemble à s’y méprendre aux versions traditionnelles mues par un bloc diesel. En revanche dans la cabine, quelques petits changements sont visibles dans l’instrumentation, notamment la présence d’une jauge indiquant l’état de charge de la batterie. L’ordinateur de bord gagne des modes dédiés à l’hybridation, avec par exemple une indication de l’autonomie en 100 % électrique.

Aussi, l’autonomie totale est portée à 500 km grâce au bloc essence EcoBoost 1.0 litre, un bloc permet la recharge des batteries embarquées pour effectuer de plus longs trajets. Sa commercialisation devrait intervenir courant 2019.

Mercedes e-Sprinter

Apporter une meilleure rentabilité d’exploitation à l’entreprise et distiller un bon confort de travail pour les occupants de l’engin, telle fût la priorité de Mercedes-Benz à travers l’élaboration du e-Sprinter, un grand fourgon électrique.

Concrètement, les professionnels peuvent opter pour le choix entre deux packs de batteries, le premier d’une capacité de 41 kWh, peut assurer une autonomie d’environ 115 km et permet d’embarquer 1 040 kilos de charge utile. Le temps de recharge est estimé à six heures sur une prise de 7,2 kW.

L’autre offre permet d’avoir une capacité plus importante de l’ordre de 55 kWh. Rechargeable en huit heures, il affiche une autonomie de 150 km mais entraîne une diminution de la charge utile maximale (900 kilos). Dans le détail, le bloc électrique développe 114 chevaux et 300 Nm de couple. La vitesse de pointe est limitée à 90 ou 120 km/h, selon la configuration choisie par le client.

Le nouvel e-Sprinter entrera en production courant 2019 et viendra étoffer la gamme des véhicules commerciaux électriques de la firme à l’étoile.

Renault EZ Pro

Pour Renault, l’avenir des utilitaires légers passe logiquement par l’électrique, comme c’est déjà le cas avec ses Kangoo et Master ZE. Mais aussi probablement par les véhicules autonomes, comme l’atteste le concept EZ-Pro.

Un véhicule de livraison urbaine 100% électrique et 100% autonome, qui s’articule autour d’une cabine de conduite ne servant qu’à accueillir le livreur. En clair, il s’agit d’un module imposant avec ses 4,80 m de longueur, pour 2,10 m de largeur et pas moins de 2,20 m de hauteur.

Du coup, l’habitacle et le poste de conduite se transforment en un bureau autorisant la gestion de différentes tâches administratives en toute sécurité et sans perte de temps. L’EZ-Pro pourra circuler en convoi avec quatre à cinq modules (ce que Renault a baptisé des Robot-Pod) accrochés derrière. Ils pourront aussi être programmés pour circuler de façon autonome via un ensemble de données de géolocalisation.

S’agissant des capacités utilitaires de l’engin, il affiche un volume de chargement de 6 m3 et 12 m3 pour les Robot-Pod, et une charge utile d’une tonne (une charge qui peut être portée à deux tonnes pour les fameuses remorques).

Volkswagen I.D. Buzz Cargo

Une conversion au tout électrique, c’est désormais l’objectif de Volkswagen ces prochaines années, s’agissant d’une bonne partie de sa gamme de modèles, y compris les utilitaires légers.

Une ambition qui devrait être effective d’ici 2021, en tout cas pour certains VUL. Outre le e-Crafter qui sera commercialisé prochainement, le constructeur allemand a dévoilé l’ID Buzz Cargo, un concept inspiré de l’historique VW Combi.

Outre un moteur électrique qui devrait développer 200 chevaux, ce concept pourrait également fonctionner de façon tout à fait autonome. En attendant, il reçoit une série de batterie d’une puissance de 48 à 111 kWh, pour une autonomie de 330 km à 500 km. Une flexibilité qui autoriserait, selon le constructeur, des prix d’accès compétitifs. Aussi, les caractéristiques techniques sont loin d’être définitives pour un fourgon qui devrait être commercialisé en 2021 et qui s’intercalera entre le Transporter et le Crafter.

Outre le nouveau eCrafter, Volkswagen capitalisera également sur un e-Caddy et un e-Transporter qui, eux, seront commercialisés courant 2019.

Articles Similaires

Carburant et lubrifiant

David JEREMIE

Gamme hybride et électrique : PSA affûte ses armes

Houda TAZI

Toyota du Maroc: L’hybride comme cheval de bataille !

David JEREMIE

Laisser un Commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire Plus

Vous êtes prêt ! Inscrivez-vous à notre Newsletter

Découvrez la Newsletter FLOTOMOBIL

Chaque semaine retrouvez l'essentiel de l'actualité de la gestion des véhicules d'entreprises en vous inscrivant à la Newsletter FLOTOMOBIL :

Cette information ne sera pas partagée avec de tiers parties.