20.7 C
Casablanca
24 juillet 2021
FLOTOMOBIL

Toyota du Maroc: L’hybride comme cheval de bataille !

Rubrique verte

Mettre en lumière les vertus écologiques et économiques de sa gamme de véhicules hybrides, en faire un argument commercial à forte valeur ajoutée, tels sont les objectifs que se sont assignés depuis plusieurs mois Toyota du Maroc. L’importateur local de la marque japonaise mise également sur le C-HR, un nouveau crossover compact hybride, pour booster son volume de vente.

Pionnier en matière de 4X4 et de SUV, il manquait au tableau de chasse de Toyota un crossover compact pour lutter à armes égales avec une concurrence très affûtée en la matière.

Une absence désormais comblée avec le C-HR qui permettra au constructeur automobile japonais de booster son volume de vente, tant en Europe que sur les marchés de prédilection de ce type d’engin, dont figure en bonne place le Maroc.

Puisque l’on en parle, le segment des SUV dans le Royaume est en forte croissance, 33.000 unités ayant été écoulées courant 2016, soit 25% du marché. Et l’année 2017 ne devrait pas échapper à cette fièvre acheteuse qui gagne de plus en plus d’amateurs du genre.

En regardant d’un peu plus près la segmentation des véhicules tout-terrain et tout-chemin, on s’aperçoit que les crossovers compacts s’approprient l’essentiel du marché, soit 50%, alors que les SUV ne revendiquent que 34%. Les 4X4, quant à eux, totalisent 11% du marché.

C’est dans ce contexte que débarque le C-HR qui compte bien jouer des coudes avec ces concurrents dans le Royaume. Mais peut-il réellement y parvenir ?

Le diesel, c’est non !

Pionnier de la voiture hybride (essence-électrique) depuis plus de 20 ans, militant inconditionnel de l’hybride rechargeable (ces voitures dont la batterie peut se brancher sur une prise afin de gagner en autonomie), le constructeur japonais peut s’enorgueillir d’avoir initié cette révolution technologique liée à l’hybridation des motorisations dans le secteur automobile.

Compte tenu du désamour croissant des automobilistes et des Pouvoirs publics (notamment en Europe et aux États-Unis) partis en guerre contre le diesel et ses émissions polluantes, sans parler des scandales à répétition qui affectent certains grands constructeurs automobiles, les motorisations hybrides ou électriques sont en devenir.

En cela, Toyota est allé plus loin lors de la conception technique du C-HR, ne prévoyant aucun bloc diesel sous le capot de l’engin.

Une démarche respectable et en parfaite cohérence avec les valeurs écologiques et le respect de l’environnement prônés par la marque, mais qui ne fera pas forcément (pour l’instant) les affaires commerciales de nombreux revendeurs habitués à écouler majoritairement sur leurs marchés des variantes diesel, très appréciées de la clientèle.

Positionnement stratégique

Le lancement du C-HR au Maroc repose sur plusieurs enjeux. A commencer par la valorisation de l’image de marque de Toyota, mais aussi la possibilité pour l’importateur de cibler une clientèle plus jeune au regard des atouts stylistiques et techniques de l’engin.

L’autre enjeu majeur consiste à vulgariser auprès de cette même clientèle la technologie hybride et ainsi augmenter son volume de ventes. Car le C-HR n’est d’ailleurs pas le seul véhicule hybride de la gamme de Toyota au Maroc puisque l’on recense également la Yaris, la Prius IV et le RAV4, tous se voyant animés, certes, par des blocs essence ou diesel, mais aussi des hybrides. Un pari, celui de circuler à l’hybride, qui est loin d’être gagné sachant que les véhicules diesel sont largement plébiscités dans le Royaume et que la tendance ne devrait pas s’inverser de sitôt.

Toujours est-il que plusieurs dispositions ont été prises ces dernières années par les Pouvoirs publics pour inciter à l’achat des véhicules dits écologiques. Via la Loi de Finances 2017, les propriétaires de véhicules hybrides et électriques sont exonérés de la vignette fiscale depuis le début de l’année. Une exonération qui s’accompagne également de l’annulation des droits de douane à l’importation des voitures hybrides ou électriques pour les concessionnaires et qui permettent aux importateurs de proposer des tarifs plus compétitifs.

Faut-il souligner que les droits de douane à l’importation sont déjà nuls pour toutes les voitures en provenance d’Europe. La récente décision intégrée dans la loi de Finances s’applique également pour les véhicules hybrides et électriques importés d’Asie.

De quoi permettre à Toyota du Maroc de poursuivre son incursion dans ce créneau, qui à la longue, finira par porter ses fruits..

Toyota C-HR : Ecolo et séducteur !

Toyota a décidé d’investir le segment des crossovers compact avec une offre essence et hybride plutôt inédite. Pour autant, l’engin ne manque pas de personnalité.

Commercialisé depuis quelques mois dans le Royaume, le C-HR vient étoffer la gamme des SUV hybrides de l’importateur de la marque.

Construit sur la même plateforme que la Prius 4, il lui emprunte son 1,8 litre essence atmosphérique de 98 chevaux, associé à un bloc électrique de 72 chevaux ; soit une puissance cumulée de 122 chevaux. Outre sa douceur de fonctionnement, l’un des points forts de cette mécanique n’est autre que sa sobriété, ne réclamant que 3,9 l/100 km en moyenne.

À moins de lui préférer le quatre-cylindres 1,2 litre turbo essence de 116 chevaux. Un SUV compact qui se remarque comme en attestent sa face avant démonstrative, ses feux très effilés, sa surface vitrée restreinte et sa partie arrière très audacieuse.

L’habitacle joue aussi la carte de l’originalité, la présentation intérieure se voulant flatteuse avec des matériaux valorisants.

Si deux adultes prennent place confortablement à l’avant, ceux assis aux places arrière devront s’accommoder d’un garde au toit un peu juste à l’arrière compte du style audacieux de l’engin.

 

Related posts

Véhicules propres: Un passage obligé pour le Royaume ?

David JEREMIE

Mobilité électrique : Comment le Maroc s’y engage pas à pas

Houda TAZI

Rubrique verte: De l’hybride pour moderniser le marché

David JEREMIE
Chargement....

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire Plus