19 C
Casablanca
12 avril 2021
FLOTOMOBIL
Tokyo Motor show 2017
Occuper la première place du podium en matière de véhicules utilitaires légers, telle est l’ambition que s’est fixée Nissan ces prochaines années. Un pari bien étudié qui pourrait avoir toutes les chances d’aboutir compte tenu de la stratégie de développement que compte déployer le constructeur japonais et ses partenaires.

Marché des VUL : L’Alliance vise le pactole – Novembre 2017

Occuper la première place du podium en matière de véhicules utilitaires légers, telle est l’ambition que s’est fixée Nissan ces prochaines années. Un pari bien étudié qui pourrait avoir toutes les chances d’aboutir compte tenu de la stratégie de développement que compte déployer le constructeur japonais et ses partenaires.

Par David Jérémie – Novembre 2017

Si l’on s’en tient aux seuls chiffres de ventes à fin 2016, Nissan est parvenu à écouler près de 815 490 véhicules utilitaires par-delà le monde (le marché américain comptant pour beaucoup) ce qui représente presque 20% de la production de la marque. En 2016, les modèles les plus vendus ont été le NP300 Navara (196 257 unités) élu Pick-Up international de l’Année, le Frontier (102 497 unités) et le NV200 (54 118 unités), soit bien plus, voire le double de vente comparé à ses partenaires de l’Alliance que sont Renault et Mitsubishi. Un résultat d’exploitation appréciable, mais qui ne rivalise pas avec ceux affichés par la concurrence (américaine notamment) qui domine le segment du pick-up. Mais en regroupant l’activité utilitaire des trois marques (Renault, Nissan et Mitsubishi) au sein d’une entité commune devrait permettre à l’Alliance d’étendre son leadership dans ce domaine et de développer les ventes sur des marchés clés, en exploitant notamment tout le potentiel offert par l’expertise de Renault dans le segment de l’utilitaire léger et le savoir-faire de Nissan dans celui du camion.

Une division unique

Un partenariat qui, en plus de la présence de Mitsubishi, permet de disposer d’une division unique. «L’Alliance compte générer des synergies communes, l’objectif consistant à optimiser le développement et la fabrication croisée de véhicules», s’est exprimé Ashwani Gupta. Et le Directeur de la division véhicules utilitaires de l’Alliance de poursuivre : «Aussi, nous devons accroître le partage de technologie et la réduction des coûts, tout en préservant l’identité de chaque marque». Toujours est-il que chaque division poursuivra ses efforts ? À titre d’exemple, Renault et Nissan ont mis en commun la production commune d’utilitaires légers et de camions au cours de ces dernières années. C’est le cas du Nissan NV300, construit sur la plate-forme du Renault Trafic, du Nissan NV400 qui emprunte celle du Renault Master tandis que le pickup Renault Alaskan utilise la plate-forme du Nissan Navara. Une nouvelle division qui devrait gérer les assemblages carrosserie-châssis des SUV badgés Nissan.

Une gamme diversifiée

Afin de tisser sa toile dans le segment des utilitaires légers, Nissan a dévoilé à l’occasion du Tokyo Motor Show le NV300 Caravan médicalisé, une ambulance bien étudiée et surtout bien outillée pour transporter les victimes. Elle contient notamment des équipements vitaux pour répondre aux urgences, souvent dans des régions éloignées. La marque japonaise a dévoilé également un véhicule tout électrique et frigorifique qui devrait intéresser les artisans et autres professionnels. A noter que la confiance de Nissan quant à la qualité de ses véhicules utilitaires, se révèle notamment au travers une nouvelle garantie constructeur paneuropéenne de cinq ans ou 160.000 km (100.000 km pour le e-NV200) transférables. Nissan affiche un réseau d’environ 2 000 concessions spécialisées ou dédiées aux utilitaires en Europe. Chaque équipe possède une connaissance pointue du secteur afin d’aider les entreprises à choisir le véhicule le plus adapté à leurs besoins. Ces showrooms se présentent désormais sous la forme de « one-stop shops » destinés à chaque conducteur de fourgon, camion, ou pick-up. Nissan souhaite continuer à développer ce réseau à l’avenir.

Related posts

Tokyo Motor Show 2017 – Le futur, c’est maintenant !

David JEREMIE

Nissan Advanced Technology Center: Un Technocentre à la Nippone

David JEREMIE

Entretien Moulay Hafid Elalamy, Ministre de l’industrie, de l’investissement, du commerce et de l’économie numérique

David JEREMIE

Laisser un Commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire Plus

Vous êtes prêt ! Inscrivez-vous à notre Newsletter

Découvrez la Newsletter FLOTOMOBIL

Chaque semaine retrouvez l'essentiel de l'actualité de la gestion des véhicules d'entreprises en vous inscrivant à la Newsletter FLOTOMOBIL :

Cette information ne sera pas partagée avec de tiers parties.