26.7 C
Casablanca
5 août 2021
FLOTOMOBIL

Mohcine Boucetta, Directeur Général de Sogelease

Rencontre

Le transport est voué à se développer

Principal acteur du marché du leasing à l’attention des entreprises de toute taille, Sogelease Maroc capitalise, tant sur son expertise en matière de produits liés notamment au transport, aux équipements industriels, à la manutention, à la haute technologie et à l’immobilier, que sur une palette de produits et de services associés pour renforcer, sinon accroître son développement. L’occasion de faire le point sur l’activité commerciale de cette filiale du Groupe Société Générale et sur ses perspectives de croissance futures avec Mohcine Boucetta, Directeur général de Sogelease Maroc.

Flotomobil : Quelle est globalement votre appréciation à ce jour sur l’activité de leasing de Sogelease dans le Royaume ?

Mohcine Boucetta : Le leasing est avant tout une alternative de financement orientée à promouvoir et à faciliter l’investissement. L’industrie du crédit-bail participe à hauteur de 15% du financement des besoins en investissement au Maroc.

En tant que spécialiste du crédit-bail Sogelease propose des solutions leasing adaptées aux projets de développements de ses clients, sur toute l’extension du territoire national (y compris dans les zones franches), et contribue de la sorte, à la croissance de l’économie nationale.

En règle générale, ce type de financement permet au client d’investir, tout en préservant l’équilibre financier de son entreprise. Le principe du leasing est relativement simple : Sogelease achète un bien (meuble ou immeuble) à la demande de son client et le cède en location à ce dernier sur une durée déterminée ; à la fin du contrat le client garde le choix d’acheter le bien selon une valeur résiduelle préalablement convenue, de relouer le bien ou de le rendre à Sogelease.

Si le principe est simple, les modalités du leasing peuvent varier en sophistication selon les besoins du client. Il faut dire qu’au Maroc, la plupart des opérations de leasing se solde par l’achat du bien par le client.

Parmi les solutions de financement que vous proposez, certaines ciblent plus particulièrement le transport à travers une grande variété de matériel. Que pèse ce portefeuille dans votre activité globale et qu’en est-il de sa répartition par catégories de véhicules ?

Nous avons aujourd’hui une société avec des encours de l’ordre de 6 milliards de DH.
De façon précise, 1/3 de notre activité leasing est axé sur le volet transport.

Dans le détail, 33% de ce portefeuille est destiné au financement de camions. 30% de nos encours sont alloués aux véhicules de tourisme alors que 20% sont affectés aux véhicules utilitaires dont le poids total autorisé en charge est inférieur à 2 tonnes.

Par ailleurs, 9% s’adressent expressément au financement des autocars. Les 8% restant sont alloués à tous types de transport. À vrai dire, nous attachons beaucoup d’importance à ce pôle transport et nous poursuivrons nos efforts de développements en la matière.

En tant que société de leasing, comment accompagnez-vous l’investissement au sein de l’économie nationale ?

Le leasing constitue selon moi ce qu’il y a de plus proche de l’économie réelle en matière d’institutions financières. C’est un secteur stratégique compte tenu de la croissance attendue de notre pays qui devrait se projeter en moyenne à 3,5% sur les prochaines années.

Si l’on tient compte des investissements qui sont effectués actuellement en matière d’infrastructures routières, de travaux publics, d’industries ou d’agriculture pour ne citer que cela, incontestablement, le transport est voué à poursuivre son développement.

En attestent les chiffres, soit 6% du PIB et 9% de la valeur ajoutée du secteur tertiaire. Mieux, ce segment du transport absorbe près de 40% de la consommation nationale en matière d’énergie et emploie 10% de la population active urbaine.

Il va sans dire que nos prospectives commerciales tiendront évidemment compte de cette donne économique et nous permettront d’envisager financièrement l’avenir avec sérénité.

y a-t-il une synergie, voire une complémentarité entre les différentes filiales du groupe Société Générale que sont Eqdom, Ald Automotive et Sogelease ? Comment cela se gère-t-il ?

Chaque entité repose sur un « business model » bien défini et cible une niche de clientèle différente; comme vous le soulignez, nous opérons dans le cadre d’une approche complémentaire.

Nous avons un contact très étroit au niveau des différents gestionnaires du Groupe et c’est donc par une communication sans faille que nous définissons une stratégie bien huilée qui spécifie clairement le périmètre d’action de chacun.

Toujours au niveau du pôle transport, existe-t-il des contraintes, des difficultés qui peuvent porter atteinte à votre développement et à votre compétitivité ?

Il y a toujours des défis au niveau du financement en matière de transport. En tant qu’entité financière, nous avons le souci du risque et celui de la connaissance du client. Il peut arriver que nous ayons à travailler avec une gamme de clients non structurés avec lesquels nous ne parvenons pas à évaluer de façon précise le niveau de risque.

Ce qui complique le plan de financement que nous aurons à leur proposer. Toujours est-il que notre connaissance et notre expertise du métier nous permettent d’aplanir bon nombre de difficultés.

Le marché du véhicule d’occasion suscite de plus en plus l’intérêt de plusieurs opérateurs de la place. Quel regard portez-vous sur la physionomie de ce secteur ? Aussi, est-il judicieux, à votre niveau, de vous y intéresser commercialement ?

Le volet financement en lien avec le marché du véhicule d’occasion est une question récurrente dans notre secteur d’activité.

Toujours est-il que ce marché sur le plan du financement n’est pas très à simple à aborder, d’autant qu’il est majoritairement dominé, pour l’instant, par l’informel. Cela ne veut pas dire que nous ne nous sommes pas penchés sur la question dans la mesure où certains opérateurs peuvent être intéressés par un renouvellement de leur flotte en occasion.

Or, comment viabiliser un tel renouvellement ? Il y a-t-il des mécanismes qui peuvent nous permettre de minimiser les risques en matière de valeur d’origine? C’est clairement un terrain que nous voulons bien considérer à partir du moment où nous disposerons de suffisamment de garanties pour pouvoir l’exploiter sainement vis-à-vis de nos clients.

Quelles sont les offres sur lesquels vous misez à l’égard de votre clientèle pour garder votre compétitivité ?

Dans notre secteur d’activité, les offres se valent globalement d’une entité à l’autre. En revanche, la compétitivité se joue sur la rapidité des réponses au client et sur la qualité de service. Nous accordons beaucoup d’importance à ces deux critères, de façon à être le plus agile possible au moment de contracter avec nos clients un quelconque financement.

Par ailleurs, nous veillons aussi à l’amélioration de nos procédures, à l’automatisation et à la digitalisation de notre activité pour renforcer justement notre qualité de services. Aujourd’hui, les clients sont de plus en plus exigeants, raison de plus pour pouvoir faire évoluer nos procédures pour qu’elles répondent de façon plus claire à leurs besoins.

Au niveau du groupe, nous envisageons de développer davantage le segment des professionnels du transport et de la clientèle professionnelle. Il y a encore des développements à faire. Nous avons d’ailleurs entamé au cours de l’année dernière un plan d’action qui, j’espère sera effectif cette année et avec lequel nous aurons les résultats escomptés.

Related posts

Abdelaziz Maalmi, Directeur Général de SM2A

Houda TAZI

Mohamed Lamghari, Consultant sénior à l’Association Marocaine pour l’Industrie et le Commerce de l’Automobile (AMICA)

David JEREMIE

Yasser El Bermaki, Directeur associé de SiliGom Maroc

David JEREMIE

Laisser un Commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire Plus

Vous êtes prêt ! Inscrivez-vous à notre Newsletter

Découvrez la Newsletter FLOTOMOBIL

Chaque semaine retrouvez l'essentiel de l'actualité de la gestion des véhicules d'entreprises en vous inscrivant à la Newsletter FLOTOMOBIL :

Cette information ne sera pas partagée avec de tiers parties.