26.7 C
Casablanca
5 août 2021
FLOTOMOBIL
Essais
Une silhouette bien dans l’air du temps, un habitacle repensé et une autonomie d’action plus étendue que par le passé, la nouvelle Nissan Leaf gagne en maturité. Elle y ajoute un volet technologique novateur pour une compacte 100% électrique, surtout pour ce qui est du confort de conduite et de la sécurité à bord.

Par David Jérémie – Novembre 2017

Une silhouette bien dans l’air du temps, un habitacle repensé et une autonomie d’action plus étendue que par le passé, la nouvelle Nissan Leaf gagne en maturité. Elle y ajoute un volet technologique novateur pour une compacte 100% électrique, surtout pour ce qui est du confort de conduite et de la sécurité à bord.

On a aimé

  • Équipements de sécurité
  • Autonomie en progrès
  • Gabarit plus imposant

On n’a pas aimé

  • Installation à bord
  • Qualité des plastiques

Sa commercialisation n’interviendra en Europe qu’au cours du premier trimestre 2018. Aussi, nous ne disposons pas, pour l’instant, d’éléments probants pouvant attester de son arrivée future dans le Royaume. Dès lors, pourquoi donc vous proposer la Leaf à l’essai ? Dire que nous la faire découvrir en avant-première au Japon (tout comme nos confrères), et bien avant les essais presse internationaux, pourrait être une première amorce de justification. Mais ce n’est pas la raison ! À vrai dire, l’intérêt de ce nouveau modèle est à rechercher dans sa liste d’équipements de confort et de sécurité, la Leaf recevant les dernières technologies d’aide à la conduite de Nissan telles que la «e-Pedal», le «ProPILOT» et le «ProPILOT Park». Des béquilles électroniques salvatrices pour une conduite plus confortable et sécurisée que nous avons pu tester et pour lesquelles les ingénieurs qui les ont développées nous ont fait l’honneur de leur présence durant ce test-drive. Ils ont tenu à nous donner de plus amples informations sur leurs travaux afin que nous puissions mieux les appréhender.

Inutile de freiner

Force est de constater que ces équipements attestent de l’évolution technique des véhicules actuels, beaucoup plus assistés que par le passé. Un parti prix intéressant, notamment pour les entreprises et autres gestionnaires de flottes, qui peuvent capitaliser sur la sécurité de leurs collaborateurs. Commençons par la technologie «e-Pedal», un système innovant qui, une fois enclenché en ville ou sur de petits parcours routiers, permet de ralentir et même d’effectuer un arrêt complet sans que le conducteur n’ait à toucher à la pédale de frein. Concrètement, la voiture accélère lorsqu’une pression est apposée sur l’accélérateur, ralentit si cette pression diminue et s’immobilise si la pédale d’accélérateur est totalement relâchée, quel que soit le relief de la chaussée. Bien entendu, le frein conventionnel reste fonctionnel et peut toujours être utilisé en cas de freinage d’urgence. Un système innovant (la Leaf étant le premier véhicule à l’adopter) qui demande un certain temps d’adaptation au conducteur et qui nous a semblé facile à utiliser. À noter que l’énergie créée par cette décélération au moment du freinage concoure à recharger les batteries de la Leaf.

Stationnement automatique

À égrener la liste des équipements de sécurité, on recense également le système «ProPilot» (disponible sur d’autres modèles de la gamme Nissan), qui s’articule autour d’un régulateur adaptatif de vitesse et d’un assistant de maintien de voie. Une fois que le bouton «Pilot», situé sur le volant est activé, un calculateur et des caméras embarquées permettent à la Leaf de suivre la signalisation au sol, d’apprécier les virages imposés par la route, de décrypter le comportement du véhicule qui la précède, de ralentir et de s’arrêter le cas échéant. En revanche, pas question de lâcher totalement le volant, le système nous rappelle à l’ordre par un voyant sur le tableau de bord. Ajoutez-y le «ProPILOT Park» qui facilite le stationnement. Une fois le bouton pressé, cette technologie détecte une place disponible, contrôle la direction, l’accélération, le freinage, le passage des vitesses, et guide automatiquement le véhicule dans sa place de parking. Se garer devient moins stressant et plus précis pour le conducteur. Des technicités qui sont déjà un prélude à ce que l’on nomme communément aujourd’hui la voiture autonome.

Plus puissante, plus raffinée, et dotée d’aides à la conduite convaincantes, elle se caractérise surtout par une autonomie élargie.

Une autonomie revue

Outre cette brochette d’équipements inédits sur un véhicule à cataloguer dans le segment des compactes, la Nissan Leaf de seconde génération révise à la hausse son autonomie d’action. L’occasion pour elle d’inaugurer un nouveau pack de batteries de 40 kWh contre 30 auparavant. Si le moteur électrique ne change pas, les batteries et le nouvel onduleur permettent d’exploiter un supplément de puissance de l’ordre de 110 kW soit environ 150 chevaux, contre 109 chevaux auparavant. Ce qui permet de faire progresser l’autonomie, de 250 km à 378 km en cycle NEDC (en français Nouveau Cycle Européen de Conduite qui donne l’autonomie théorique d’une voiture électrique). Une autonomie qui devrait augmenter très prochainement selon Nissan. Et il le faudra bien d’autant que la concurrence a dépassé le cap des 500 km d’autonomie, notre prise en main de la Leaf n’ayant pas été suffisamment longue pour éprouver cette dernière. Cependant, on peut espérer faire un aller Casablanca Marrakech, soit un trajet d’environ 250 km, sachant que l’on peut parcourir en usage courant un peu plus de 380 km. Mais il faudra recharger sans délai une fois que l’engin déambulera dans les rues de la ville ocre.

Agréable à conduite

Pour le reste, la Leaf se comporte comme une voiture électrique classique. Elle se montre plus nerveuse que sa devancière avec, en prime, une sensation de couple immédiat qui permet d’effectuer des départs canons. Un vrai plaisir ! On ne peut que louer, à l’instar de ses concurrentes électriques, son silence de roulement, sa douceur de fonctionnement et sa facilité d’utilisation. Son design a évolué et se veut plus en phase avec la nouvelle charte stylistique de Nissan. L’habitacle joue lui aussi la carte de l’innovation comme en attestent sa nouvelle planche de bord, l’instrumentation plus moderne et la présence d’un écran LCD TFT 7 pouces repensé. Il facilite une meilleure compréhension des indications relatives au véhicule dont les systèmes audio, de navigation, d’infodivertissement, voire l’état de la charge et la jauge d’énergie, la vision intelligente… L’habitabilité de la Leaf (4,50 m de long et 1,80 m de large) est très appréciable ; en revanche, l’assise au volant nous a semblé haute, notamment pour les grands gabarits, en raison de la position des batteries sous le plancher. Le coffre gagne un volume conséquent, passant de 370 à 435 litres grâce à sa profondeur accrue. Côté recharge, il n’y a pas de grands changements sur cette nouvelle Leaf par rapport au précédent modèle hormis un léger déplacement de la trappe de charge, située à l’avant sur le capot. L’engin autorise jusqu’à 6 kW de puissance, soit une charge en 8 heures avec une «wall-box» adaptée. Le constructeur annonce une charge rapide à 80 % en 40 minutes sur les bornes de 50 kW. Plus puissante, plus raffinée, et dotée d’aides à la conduite convaincantes, la nouvelle Leaf se caractérise surtout par son autonomie élargie et ses performances à la hausse. Un modèle tout à fait envisageable à même d’intégrer une flotte automobile d’entreprises.

Fiche Technique

Appellation commerciale : Nissan EM57
Moteur: Electrique
Batterie : Lithium-ion
Capacité : 40 kW
Puissance/Couple : 150 chevaux/320/Nm
Catégorie fiscale : n.c
Vitesse maxi : 144 km/h
Transmission : AV, 1 rapport fixe
Autonomie NEDC : 378 km
Dimensions : 4,37 m/1,79 m/1,50 m
Volume du coffre : 453 dm3

Related posts

Renault Talisman: Priorité au confort

David JEREMIE

Peugeot 301: L’achat malin

David JEREMIE

Skoda Octavia: Changement dans la continuité

David JEREMIE

Laisser un Commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire Plus

Vous êtes prêt ! Inscrivez-vous à notre Newsletter

Découvrez la Newsletter FLOTOMOBIL

Chaque semaine retrouvez l'essentiel de l'actualité de la gestion des véhicules d'entreprises en vous inscrivant à la Newsletter FLOTOMOBIL :

Cette information ne sera pas partagée avec de tiers parties.