19 C
Casablanca
12 avril 2021
FLOTOMOBIL
Essais
C’est auréolé de plusieurs récompenses à l’international, dont celle de Voiture de l’année dans le Royaume, que le Peugeot 3008 a amorcé de fort belle manière sa carrière commerciale. Un SUV compact totalement remodelé qui vaut vraiment le détour. Car il n’y a pas que son design et son habitacle novateur sur lequel il peut compter, son volet technique et sa dotation en équipements sont là aussi quelques éléments à prendre en compte.

Par David Jérémie – Juin 2018

C’est auréolé de plusieurs récompenses à l’international, dont celle de Voiture de l’année dans le Royaume, que le Peugeot 3008 a amorcé de fort belle manière sa carrière commerciale. Un SUV compact totalement remodelé qui vaut vraiment le détour. Car il n’y a pas que son design et son habitacle novateur sur lequel il peut compter, son volet technique et sa dotation en équipements sont là aussi quelques éléments à prendre en compte.

On a aimé

  • Habitacle spacieux et soigné
  • Châssis réussi
  • Moteur performant et sobre

On n’a pas aimé

  • Qualité de certains plastiques

On efface tout, ou presque, et on recommence ! Tel a été le leitmotiv du staff de Peugeot qui a fait d’ores et déjà de la deuxième génération du 3008 un franc succès. Non pas que la première génération manquait d’allant ou de fraîcheur ; bien au contraire, sous son allure protéiforme (à la fois un monospace et un break, doté de sérieuses prétentions d’escapades en tout chemin), l’engin jouait déjà la carte de l’originalité. Puisque le segment des crossovers a le vent en poupe, ce même 3008 s’est mué en un resplendissant SUV compact, à même de séduire tout type de client, y compris ceux des entreprises, dont certaines ont donné entière satisfaction aux collaborateurs souhaitant prendre le volant de l’engin. L’occasion pour notre équipe rédactionnelle de faire l’essai de celui dont les possesseurs semblent dire le plus grand bien.

Tout dans le style ?

On a beau dire, mais le style constitue toujours l’un des facteurs déclencheurs en termes d’achat, et dans le cas du 3008, ça a plutôt l’air de plaire. Il s’inspire pleinement de la nouvelle charte stylistique de Peugeot qui trouve ici son plein épanouissement. Une forte personnalité extérieure qui se retrouve également dans l’habitacle avec une planche de bord futuriste d’apparence qualitative, surmontée du i-cockpit, le fameux combiné d’instrumentation qui surplombe le volant de petite taille. Que dire des originales touches, six boutons de raccourcis permettant d’accéder aux principales fonctions de confort (audio, climatisation, navigation…). Quant à la finition, elle affiche clairement les ambitions premium de la firme de Sochaux. La qualité des matériaux offre un raffinement de bon goût. Dommage que le bas de la planche de bord fasse appel à des plastiques durs. Au-delà de ses considérations esthétiques, au demeurant de bon goût, l’intérêt, c’est aussi de se pencher sur l’utilisation quotidienne de l’engin, tant au niveau de son habitacle, mais surtout par rapport à sa polyvalence d’utilisation. Oui, le style compte pour beaucoup, mais il n’y a pas que cela.

Le Peugeot 3008 se montre appréciable d’efficacité, faisant honneur au réputé châssis du constructeur automobile français et qui a le mérite de préserver remarquablement le confort de roulement des passagers.

Bonne capacité d’accueil

À se pencher stricto sensu sur les dimensions et volumes du 3008, on se rend bien compte qu’il n’a pas à rougir face à ses concurrents. 4,45m de long, 1,84m de large et 1,62m de haut, telles sont les dimensions affichées par ce dernier. Il se prévaut d’un volume généreux de 520 litres voire de 1 580 litres lorsque la banquette est rabattue, avec en prime, un plancher parfaitement plat, en plus du siège avant droit rabattable. Ce qui permet le transport d’objets longs. Si l’on s’en tient au confort et à la sécurité de notre version d’essai dans sa finition Allure, notre 3008 n’est pas en reste.

Plaisir de conduite

Basé sur la plateforme modulaire de PSA empruntée notamment par la 308, le nouveau 3008 a vu son poids baisser d’une bonne centaine de kilos. Sur route, il laisse apparaître d’excellentes aptitudes dynamiques. À ses commandes et avec son petit volant à double méplat, on s’amuse sur les petites routes aux abords de la ville de Bouskoura. Sous le capot de notre 3008, c’est un 2,0 litres HDI de 150 chevaux qui officie, un quatre-cylindres diesel qui ne manque pas de souffle et qui affiche une belle souplesse de fonctionnement. Rien à dire sur l’ergonomie des commandes avec un levier de vitesse, bien guidé, favorisant le passage des six rapports de la boîte manuelle. L’efficacité est bien palpable, faisant honneur au réputé châssis du constructeur automobile français et qui a le mérite de préserver remarquablement le confort de roulement des passagers. Un SUV qui nous a séduit par son comportement routier vif, son confort de suspension appréciable et sa consommation moyenne qui n’excède pas les 4,6 litres aux 100 km. 304 900 DH TTC, tel est le tarif de cette finition Allure qui demeure compétitive par rapport à ses concurrents.

Fiche Technique

Appellation commerciale : Peugeot 3008 2,0 L BlueHDI
Moteur : 4-cylindres en ligne
Cylindrée : 1598 cm3
Alimentation : Turbo diesel
Puissance/Couple : 150 chevaux/320 Nm
Vitesse maxi : 190 km/h
Boîte de vitesses : man.6 rap.
Conso. moy. : 4,6 l/100 km
Dimensions (L x l x h) : 4,45m /1,84m/1,62m
Volume du coffre : 520 litres
Garde au sol : 22 cm
Réservoir : 53 litres
Pneus : 225/55 R 18

Principaux équipements:

Finition Allure : 6 airbags, ABS avec REF et AFU, ESP, Aide au démarrage en côte, Advanced Grip Control, aide au freinage en descente, climatisation automatique bi-zone, Stop&Start, régulateur/limiteur de vitesse, commandes audio au volant, lève-vitres avant et arrière électriques, rétroviseurs électriques, dégivrants et électrochrome, banquette arrière rabattable 2/3-1/3, volant réglable en hauteur et profondeur, aide au stationnement avant et arrière, détecteur de pluie, allumage automatique des phares, caméra de recul, sièges AV chauffants, siège passager réglable avec support lombaire électrique, siège conducteur électrique 8 voies avec fonction mémoire…

Related posts

Volkswagen Jetta: Taillée pour convaincre

David JEREMIE

Fiat Tipo: Le bon compromis

David JEREMIE

Citroën C-Elysée facelift: Question de polyvalence

David JEREMIE

Laisser un Commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire Plus

Vous êtes prêt ! Inscrivez-vous à notre Newsletter

Découvrez la Newsletter FLOTOMOBIL

Chaque semaine retrouvez l'essentiel de l'actualité de la gestion des véhicules d'entreprises en vous inscrivant à la Newsletter FLOTOMOBIL :

Cette information ne sera pas partagée avec de tiers parties.