21.4 C
Casablanca
21 septembre 2019
FLOTOMOBIL
Pneumatiques

Tant au niveau de la sécurité des collaborateurs qu’en matière de maîtrise des coûts, la bonne gestion du poste pneumatique constitue un facteur déterminant pour toute flotte de véhicules d’entreprise. Retour sur quelques éléments clés associés aux pneumatiques et qui contribuent justement à bien appréhender la sinistralité tout en réalisant de substantielles économies.

C’est une étude qui date de quelques années, certes, mais dont les résultats sont évocateurs et peuvent être rapprochés au contexte automobile dans le Royaume !

Un grand assureur européen a divulgué fin 2016 les résultats d’une enquête commandée par ses soins et ayant trait à la perception et aux habitudes des conducteurs vis-à-vis des pneumatiques de leurs véhicules.

On y apprend que les gommes détériorées ou sous-gonflées provoquent plus de 150 000 accidents par an en Europe. Ils sont par ailleurs directement responsables de 6% des accidents mortels sur la route. Un chiffre qui atteint 9% sur autoroute, avec une pointe à 15% durant l’été, période où les pneus sont soumis à de fortes chaleurs, mais également au phénomène de la surcharge. Quelques chiffres officieux sur cette thématique des gommes circulent également dans le Royaume.

«Vous savez, 9 personnes sur 10 ne vérifient la pression de leurs gommes que seulement dans la perspective un long voyage», nous précise ce directeur commercial de la filiale locale d’un grand pneumaticien français. Et notre interlocuteur d’ajouter : «sachez qu’un tel contrôle doit s’effectuer mensuellement, qu’il s’agisse d’un véhicule affecté à l’entreprise ou à un usage privé».

Il achève ses propos en nous certifiant que bien peu d’automobilistes portent attention aux spécifications de gonflage édictées par le constructeur du véhicule et les manufacturiers de pneus. Une information qui se trouve clairement affichée (outre le manuel d’utilisation) dans l’encadrement de la portière conducteur.

«Mais comme de coutume, nombreux sont ceux qui s’en remettent à l’expertise du pompiste qui fixera de lui-même à 2,5 bars la bonne pression de gonflage. Ce qui est une aberration, un manquement aux préconisations du constructeur et un risque en termes de tenue de route et donc de sécurité».

Des enjeux de toutes sortes

Des pressions incorrectes qui ont des conséquences en termes de coûts, car un véhicule qui circule avec des pneus sous-gonflés ou sur gonflés consomme davantage de carburant, ce qui entraîne par ailleurs une usure prématurée et une baisse du rendement kilométrique.

Si l’on s’en tient au seul volet sécuritaire, le coût d’un accident de la circulation est loin d’être négligeable et ce, d’autant que les dommages sont corporels. Si l’assurance et la réparation constituent des coûts apparents, d’autres charges plus difficilement chiffrables sont bien réelles : indisponibilité d’un collaborateur, conséquences psychologiques de la perte d’un collègue, image de marque de l’entreprise écornée…

À cela s’ajoutent d’autres enjeux, juridiques si la responsabilité du chef d’entreprise en cas d’accident corporel est engagée. Ce qui revient à dire que le conducteur et le gestionnaire de flotte doivent veiller à la bonne application du Code de la route.

Ainsi, ce dernier précise, entre autres, que les pneumatiques doivent présenter sur toute leur surface de roulement des sculptures apparentes et que la profondeur de ses dernières ne doit pas être inférieur au niveau fixé par l’administration, qu’aucune déchirure ou coupure laissant apparaître la toile sur les flancs ou la bande de roulement ne doivent pas être constaté, sous peine de se voir infliger de 700 à 1 400 DH, assortie d’une immobilisation du véhicule.

Comme quoi l’entreprise a donc tout intérêt à surveiller la pression des pneumatiques de sa flotte de manière à en optimiser favorablement pour les collaborateurs leur utilisation.

Articles Similaires

Pneumatiques pour véhicules utilitaires

David JEREMIE

Produits & Services : Point S mise sur la qualité

David JEREMIE

Pneumatiques : L’entretien est primordial

David JEREMIE

Laisser un Commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire Plus

Vous êtes prêt ! Inscrivez-vous à notre Newsletter

Découvrez la Newsletter FLOTOMOBIL

Chaque semaine retrouvez l'essentiel de l'actualité de la gestion des véhicules d'entreprises en vous inscrivant à la Newsletter FLOTOMOBIL :

Cette information ne sera pas partagée avec de tiers parties.