6 C
Casablanca
3 avril 2020
FLOTOMOBIL
Télématique

Avoir une vision claire et précise sur les comportements, entre autres, de conduite, sur la consommation des véhicules, ou encore sur les itinéraires empruntés par les collaborateurs, tel est le rôle prépondérant que joue la télématique dans la gestion du parc de véhicules de l’entreprise. Un outil d’amélioration, générateur de gains financiers pour ses utilisateurs.

La télématique embarquée constitue, plus encore aujourd’hui, un élément à part entière de la gestion du parc automobile. C’est surtout la nature même des informations offertes par le système qui se modernise de plus en plus au regard de l’évolution technologique. Des boitiers intégrés dans le véhicule et qui informent sur de nombreux paramètres de conduite.

«Notre première motivation en matière de télématique embarquée a été le suivi des déplacements de nos véhicules», nous explique ce directeur d’exploitation d’une société de distribution de produits alimentaires. Il ajoute : «compte tenu de l’évolution de la technologie, nous avons choisi auprès de notre fournisseur un logiciel permettant, entre autres, d’optimiser les tournées effectuées par nos chauffeurs livreurs et ainsi optimiser leurs déplacements».

Aussi, il mémorise d’innombrables informations à destination du gestionnaire ou du responsable de la flotte de véhicules.

Le paramétrage, l’élément clé

Le système permet d’encadrer le comportement des conducteurs et d’assurer ainsi une meilleure sécurité des véhicules.

Chaque entreprise fonctionnant selon une organisation spécifique, les opérateurs en matière de télématique embarquée s’adaptent aux désidératas de leurs clients, le choix de remontées d’informations allant vers certains responsables en priorité.

Une opération qui peut s’avérer assez pointue compte tenue de l’utilisation des véhicules, en plus des données que souhaite recueillir l’entreprise.

Des systèmes à même de suivre et de transmettre en permanence au service d’exploitation de l’entreprise plusieurs données dont la position géographique, la distance parcourue, le parcours utilisé par chaque véhicule. Cela intègre également la remontée d’informations techniques des véhicules (niveau d’huile, de liquide de refroidissement, de la jauge de carburant, usure des freins, kilométrage…), ce qui permet d’encadrer le comportement des conducteurs et d’assurer ainsi une meilleure sécurité des véhicules.

Des systèmes à même de suivre et de transmettre en permanence au service d’exploitation de l’entreprise plusieurs données dont la position géographique, la distance parcourue, le parcours utilisé par chaque véhicule.

Maîtrise des coûts

De quoi permettre au gestionnaire de flotte ou à la personne compétente en interne de mener des campagnes de formation et de sensibilisation ciblées à l’attention des collaborateurs.

Ce qui peut induire une sinistralité en baisse, voire une diminution des frais de réparation, d’assistance et d’assurance. Il faut y ajouter un meilleur suivi de l’état des véhicules et par conséquent une valeur résiduelle améliorée.

«Ces technologies embarquées permettent surtout de minimiser les coûts de réparation de carrosserie, ce qui parfois peut représenter jusqu’à 30 % du coût total d’une flotte», nous indique notre Directeur d’exploitation d’une société de distribution de produits alimentaires. Il ajoute : «l’intérêt du gestionnaire est de limiter le coût financier des loyers en travaillant sur le TCO des véhicules et sur leur plus forte valeur résiduelle».

Toujours est-il que les gestionnaires de flotte doivent tenir compte du surcoût des modèles équipés d’aide électronique à la conduite et de celui de la télématique embarquée.

Aux dires de ces mêmes professionnels, les véhicules équipés de sécurité électronique et qui sont censés apporter de la sérénité au conducteur, amènent un surcoût compensé en grande partie par les baisses de consommation de carburant et de la sinistralité.

Une chose est sûre : la télématique transforme le véhicule en une voiture connectée. Aboutissement de cette évolution technologique, la voiture autonome limitera au maximum le nombre d’accidents de la route.

Related posts

LLD : Les loueurs jouent la carte de la connectivité

David JEREMIE

Télématique embarquée : Orange Maroc, en chasseur de coûts !

Houda TAZI

Télématique-Poids lourds : Maîtrise de la flotte assurée

David JEREMIE

Laisser un Commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire Plus

Vous êtes prêt ! Inscrivez-vous à notre Newsletter

Découvrez la Newsletter FLOTOMOBIL

Chaque semaine retrouvez l'essentiel de l'actualité de la gestion des véhicules d'entreprises en vous inscrivant à la Newsletter FLOTOMOBIL :

Cette information ne sera pas partagée avec de tiers parties.